Motorsport.com

Félix da Costa : "J'ai privé Sims de la victoire"

Félix da Costa : "J'ai privé Sims de la victoire"
Par Motorsport.com

Le 12/01/2019 à 20:12Mis à jour Le 12/01/2019 à 20:22

António Félix da Costa fait son mea culpa suite à l'accrochage qui a privé les BMW d'un probable doublé à l'E-Prix de Marrakech.

B.V., Marrakech - Cela restera dans les mémoires comme l'une des images marquantes de la saison 2018-19 de Formule E, à n'en pas douter : les deux BMW, en tête de la course, qui bataillent pour la victoire et finissent par perdre toutes deux le podium.

Lire aussi :

Au 21e passage, AFDC menait avec neuf dixièmes d'avance sur son coéquipier et plus de cinq secondes sur le troisième Jérôme d'Ambrosio, mais ce dernier est revenu à trois secondes à peine en l'espace de quelques boucles. Se sentant menacé, Sims a alors lancé une attaque sur son partenaire par l'extérieur au virage 7 ; les deux BMW ont bloqué les roues avec un contact et ont tiré tout droit ! Félix da Costa a heurté le mur et a été contraint à l'abandon, tandis que Sims a rétrogradé au quatrième rang, auquel il a conclu l'épreuve.

"The first rule in motorsport, don't hit your teammate! 😱 @afelixdacosta is out of the race #MarrakeshEPrix pic.twitter.com/G1c71z4hMG— ABB Formula E (@FIAFormulaE) 12 January 2019"

"C'est la Formule E, ce sont des circuits urbains et les pistes sont très sales", analyse le Portugais pour Motorsport.com. "J'ai défendu, et quand j'ai freiné, la piste était très sale et je n'ai pas pu ralentir à temps, j'ai bloqué les roues et je n'ai pas réussi à passer le virage. J'en suis donc désolé, c'est une erreur et une erreur qui vient de moi uniquement."

"La conséquence de cette erreur est terriblement frustrante : nous avons perdu une victoire, nous avons perdu le doublé, et même si ça avait été juste moi Alex aurait pu gagner, mais à cause de ça, je l'ai privé de la victoire, j'ai privé l'équipe du doublé et j'ai privé l'équipe de la victoire. Je me sens donc extrêmement mal. Je suis avec BMW depuis de nombreuses années et je sais que ce n'est pas ainsi que nous faisons la course. Nous savons comment faire les choses, je sais comment faire les choses, et aujourd'hui, je n'ai pas pris la bonne décision."

"J'en suis désolé, mais encore une fois, nous sommes pilotes de course, et la seule raison pour laquelle c'est arrivé est que j'ai soif de victoire. J'ai une grande soif de victoire. Mais ce n'est pas ainsi que nous allons remporter un championnat. Tout ce que je peux faire, c'est donc encaisser, ça va être douloureux dans la semaine à venir mais je vais encaisser et revenir, apprendre et passer à autre chose."

Lire aussi :

Le verdict de Félix da Costa est clair : il assume à 100% la responsabilité de cet échec, considérant qu'il aurait dû accepter la supériorité momentanée de son équipier en matière de performance.

"Lors des 15 tours précédents, il prenait l'avantage sur moi, il était plus rapide et j'aurais dû accepter ça plus tôt", poursuit-il. "J'aurais dû accepter ça et le laisser passer. J'aurais dû accepter le fait que je ne pouvais pas gagner aujourd'hui. On ne peut pas gagner toutes les courses."

Sims : "Nous n'avons pas assez bien communiqué"

Quant à Sims, il ne se dédouane pas pour autant, jugeant avoir sa part de responsabilité en raison d'un manque de communication et de clairvoyance.

"Je ne veux vraiment pas commencer à dire qui est en tort", déclare l'Anglais, interrogé par Motorsport.com. "Je ne voulais pas me retrouver juste derrière António, donc j'économisais constamment mon énergie en laissant de la marge par rapport à lui. Mais mon rythme avait l'air très bon, donc je finissais toujours par le rattraper ! À un moment, il faut décider d'attaquer ou de se faire dépasser. Nous avons simplement mal géré ça."

"Nous avons tous mal géré la situation, n'ayant pas vraiment discuté de ce que nous allions faire. Nous n'avons pas vraiment assez bien communiqué, que ce soit moi ou l'équipe ; c'est ce qui a mené à l'incident." Lorsque nous lui demandons si, dans le rôle de directeur d'équipe, il aurait imposé des consignes, Sims répond : "Je pense que nous allons en tirer des leçons et nous assurer que cela ne se reproduise pas, oui."

Avec Alex Kalinauckas

0
0