Motorsport.com

Vandoorne et de Vries en F1 ? "Ne jamais dire jamais", selon Wolff

Vandoorne et de Vries en F1 ? "Ne jamais dire jamais", selon Wolff
Par Motorsport.com

Le 07/10/2019 à 11:50Mis à jour Le 07/10/2019 à 12:29

Pour Toto Wolff, les pilotes de l'écurie Mercedes en Formule E, Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries peuvent éventuellement prétendre à des baquets en Formule 1.Vandoorne a rejoint Mercedes après une saison en FE avec HWA, qui suivait elle-même deux saisons décevantes avec McLaren en F1, alors que de Vries a été sacré Champion de Formule 2 à Sotchi le week-end dernier et faisait partie des juniors d

Pour Toto Wolff, les pilotes de l'écurie Mercedes en Formule E, Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries peuvent éventuellement prétendre à des baquets en Formule 1.

Vandoorne a rejoint Mercedes après une saison en FE avec HWA, qui suivait elle-même deux saisons décevantes avec McLaren en F1, alors que de Vries a été sacré Champion de Formule 2 à Sotchi le week-end dernier et faisait partie des juniors de McLaren entre 2010 et 2018. La marque à l'étoile est le seul constructeur à avoir un programme en Formule E et un programme en Formule 1, le Belge et le Néerlandais étant par ailleurs tous les deux utilisés dans le cadre du travail en simulateur de l'écurie pour les Grands Prix.

.

Lire aussi :

"Mais la Formule E est excitante et c'est une plateforme d'usine, et je suis particulièrement motivé par le fait d'être performant avec eux deux. Je pense qu'ils méritent d'être dans une F1 tout comme dans une FE, et ils seront tous les deux associés à la famille Mercedes, tous les deux auront des rôles au sein de l'équipe F1, que ce soit comme pilote de simulateur ou autre chose. Et [concernant un avenir en F1], il ne faut jamais dire jamais ; je dis ça pour les deux."

Le recrutement de de Vries, alors même qu'il dispute la saison de F2, n'est pas sans rappeler qu'Alexander Albon, alors lui aussi en Formule 2, avait signé pour rejoindre Nissan e.dams en 2018-19 avant d'être appelé par Red Bull pour un baquet chez Toro Rosso. Pour le pilote néerlandais, un tel scénario ne devrait pas se répéter.

"Évidemment, je ne peux pas trop m'avancer parce que les choses changent vite dans ce monde et il est de toute manière difficile de regarder trois à cinq ans en avant car nous ne savons tout simplement pas comment les choses seront à ce moment-là. Mais pour l'instant, je suis très heureux de cette opportunité et impatient de connaître les nouveaux défis qui m'attendent."

Avec Alex Kalinauckas et Scott Mitchell 

0
0