Kevin Kisner n'est plus seul en tête du British Open. Après avoir rendu une carte de 70 (pour un total de 136), l'Américain a été rejoint vendredi en tête du tournoi par son compatriote Zach Johnson (69 puis 67) alors que Tiger Woods a encore terminé dans le par lors d'un 2e tour pluvieux fatal à plusieurs anciens vainqueurs de tournois majeurs, dont Dustin Johnson, N.1 mondial et Justin Thomas, son dauphin.
"Je ne vous dirais pas que j'adore jouer sous la pluie et le vent, mais je peux le faire", a résumé Zach Johnson, vainqueur du Claret Jug en 2015 après s'être revêtu de la veste au Masters 2007, en rendant une carte de 67 vendredi. Tout s'est joué au 18e trou entre Kisner qui, sans un double bogey final, serait resté seul leader et Johnson, passé en tête après un birdie au 18... "J'ai frappé avec un fer 8, mais cela n'a pas marché comme je l'espérais. J'ai réussi beaucoup de beaux putts tout au long du parcours et je suis bien placé pour le week-end", a réagi Kisner.
British Open
Woods : "Vu le chemin parcouru, je suis béni"
22/07/2018 À 21:28
De son côté, Tiger Woods, sans victoire depuis cinq ans en raison de blessures à répétition et de problèmes de santé, s'est montré modérément satisfait après une deuxième carte de 71 d'affilée. "J'aurais pu terminer ce tour un peu mieux. J'avais un peu mieux joué hier. Aujourd'hui n'a pas été aussi bon mais j'ai finalement réussi à faire birdie sur le par 5 (14e trou). C'est donc positif", a commenté l'homme aux 14 titres majeurs.

McIlroy "en bonne position"

Rory McIlroy, 4 majeurs au palmarès dont un British en 2014, se trouvait en embuscade après une bonne carte de 69, comme la veille, pour un total de -4, à deux coups des leaders. Le Nord-Irlandais a réussi quatre birdies tout en concédant deux bogeys. "Un bon score vu les conditions climatiques", a-t-il noté ajoutant : "Je suis en bonne position avant la 3e journée !"
Le tenant du trophée, Jordan Spieth, a effectué une belle remontée pour se retrouver juste derrière McIlroy (-3), après un beau 67 vendredi, alors qu'il était à +1 à cause d'une fin de partie décevante la veille. Comme il l'avait espéré, la pluie a joué en faveur du Texan.

D.Johnson et Thomas éliminés

En revanche, les mauvaises conditions climatiques ont renvoyé à leur domicile plusieurs anciens lauréats en Grand Chelem. Outre Dustin Johnson, vainqueur de l'US Open 2016 (+6), parmi les nombreuses têtes couronnées éliminées (Ernie Els, Martin Kaymer, Sergio Garcia...), le cas de Justin Thomas, vainqueur du Championnat PGA 2017 et N.2 mondial, illustre parfaitement la difficulté du British Open dont les éléments ont toujours eu une part importante dans le résultat final.
En 2017, Thomas s'était effondré au deuxième tour après un quintuple bogey (+5) au 6e trou. Un an plus tard, rebelotte: un bon 69 initial laissait présager un week-end tranquille pour l'Américain, mais une carte de 77 vendredi l'a mis à un coup du cut, fixé à +3 (146).
Enfin, Sandy Lily, vainqueur du British en 1985, a apporté sa dose d'émotions à une journée pluvieuse en signant un birdie au dernier trou de ce qui serait sans doute sa dernière participation à l'Open. Aujourd'hui âgé de 60 ans, l'Ecossais a rendu une carte totale de neuf au-dessus du par.
https://i.eurosport.com/2018/07/20/2376367.jpg
British Open
Molinari : "Je n'y crois toujours pas"
22/07/2018 À 22:51
British Open
McIlroy et Woods dans le match, le sang-froid de Molinari : le résumé du 4e tour en vidéo
22/07/2018 À 21:28