AFP

Masters d'Augusta (2e tour) : Jordan Spieth est toujours devant mais Rory McIlroy est sur ses talons

Spieth et McIlroy ont rendez-vous pour un duel de feu
Par Eurosport

Le 09/04/2016 à 09:19Mis à jour Le 09/04/2016 à 09:24

MASTERS D'AUGUSTA - Le 2e tour du Masters a permis vendredi à Rory McIlroy de recoller à Jordan Spieth en tête du classement. Les deux hommes partageront une dernière partie de rêve samedi pour le 3e tour du premier Grand Chelem de la saison. Victor Dubuisson, et surtout l'amateur Romain Langasque, ont eux passé le cut, et gagné le droit de disputer les deux derniers tours à Augusta.

Spieth tient toujours la corde mais la menace McIlroy se précise et devrait nous offrir un samedi de feu. L'Américain Jordan Spieth a conservé vendredi les commandes du Masters d'Augusta à l'issue du 2e tour, mais il ne compte plus qu'un coup d'avance sur son premier poursuivant, le Nord-Irlandais Rory McIlroy. Les deux jeunes stars du moment de la planète golf partageront ainsi la dernière partie samedi lors du 3e tour.

Malgré le vent tourbillonnant qui lui a causé quelques problèmes, Spieth est resté au sommet du classement du premier tournoi du Grand Chelem de l'année. Il a conclu son parcours avec une carte de 74 (+2) pour un total de 140 (-4), avec deux mauvais bogeys successifs sur les trous 16 et 17. Le Texan qui a compté jusqu'à cinq coups d'avance durant la journée, a enchaîné un sixième tour en tête à Augusta, si l'on inclut les quatre tours de l'édition 2015 qu'il avait dominée de bout en bout pour signer sa première victoire en Grand Chelem.

McIlroy a le vent en poupe

"Je suis toujours en tête, je ne peux pas me plaindre, mais cela a vraiment été une bataille pendant toute la journée", a souligné l'actuel numéro 2 mondial. "C'est un nouveau tournoi qui commence, avec des conditions et des greens encore plus difficiles", a prévenu Spieth qui peut devenir le quatrième joueur de l'histoire à gagner la très prestigieuse épreuve - et sa veste verte - deux années de suite après Tiger Woods, Jack Nicklaus et Nick Faldo.

Jordan Spieth lors de son 2e tour au Masters d'Augusta, vendredi 8 avril 2016

Jordan Spieth lors de son 2e tour au Masters d'Augusta, vendredi 8 avril 2016AFP

Mais le grand gagnant de la journée est bien Rory McIlroy qui a rendu une carte de 71 (-1) pour un total de 141 (-3). Le numéro 3 mondial, en quête du seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès, a fini sa deuxième journée tambour battant avec des birdies sur les trous 13, 15 et 16.

"Les conditions sont très difficiles, choisir le bon club est très délicat, je me suis battu et je suis très content de ma journée, mais il va falloir faire la même chose samedi, car le vent sera aussi très présent", a souligné McIlroy qui peut lui rejoindre Woods, Nicklaus, Ben Hogan, Gary Player et Gene Sarazen, les seuls joueurs à avoir remporté les quatre tournois du Grand Chelem au moins une fois durant leur carrière.

Day reste en embuscade

Si le duel entre Spieth et McIlroy s'annonce palpitant, il pourrait être arbitré par deux invités-surprise, le Néo-Zélandais Danny Lee et l'Américain Scott Piercy qui se partagent la 3e place à deux longueurs du leader. L'autre vraie surprise de vendredi s'appelle Bryson DeChambeau. Encore amateur, il a passé toute la journée sur les talons de Spieth avant de craquer sur le dernier trou avec un triple bogey qui l'a fait rétrograder à la 8e place (144 - Par).

De son côté, le nouveau numéro 1 mondial, l'Australien Jason Day, s'est relancé. Il est désormais 15e avec un total de 145 (+1), à cinq coups de Spieth qui reprendrait la tête du classement mondial en cas de succès dimanche soir. "J'essaie juste de me maintenir à flot", a admis Day, vainqueur coup sur coup du Championnat du monde de match-play et du Arnold Palmer Invitational en mars.

Jason Day lors de son 2e tour au Masters d'Augusta, vendredi 8 avril 2016

Jason Day lors de son 2e tour au Masters d'Augusta, vendredi 8 avril 2016AFP

Les adieux de Monsieur Tom Watson

Les deux Français en lice ont eux passé le cut et décroché leur billet pour les 3e et 4e tour. Romain Langasque, encore amateur, occupe même une prometteuse 33e place (147, +3) alors que Victor Dubuisson, qui a passé le cut pour la première fois à Augusta en trois participations, est 47e (149, +5).

Enfin, deux grands noms du golf ont fait leurs adieux vendredi. A 68 ans, l'Américain Tom Watson, légende du jeu et vainqueur de huit titres du Grand Chelem, a rallié pour la dernière fois le club-house avec une carte de 78 et n'a pas franchi le cut, tandis que le Gallois Ian Woosnam, vainqueur de l'épreuve en 1991, a terminé à l'avant-dernière place (163) et annoncé dans la foulée que son dos l'empêcherait de rejouer à Augusta.

(Avec AFP)

0
0