Getty Images

Equipes, formules, score : le mode d’emploi de la Ryder Cup

Le mode d’emploi de la Ryder Cup

Le 27/09/2018 à 19:20Mis à jour Le 27/09/2018 à 22:06

La 42e édition de la Ryder Cup se déroule de vendredi à dimanche au golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines. Composition des équipes, formules de jeu, évolution du score, voici le mode d'emploi de la très prestigieuse compétition en équipes, qui oppose l'Europe aux Etats-Unis durant tout le week-end.

C’est un événement historique qui se tient en France de vendredi à dimanche. Pour la toute première fois, la Ryder Cup, la plus grande compétition mondiale de golf, débarque dans l’Hexagone. Cette épreuve en équipes oppose tous les deux ans l’Europe aux Etats-Unis depuis 1979 [l'épreuve existe depuis 1927 mais elle opposait jusqu'à la fin des années 70 une sélection de Grande-Bretagne aux Américains, NDLR].

La Ryder Cup dure trois jours, et se dispute dans un format assez particulier. Alors, comment ça marche ? On vous explique ça en détails.

Visuel Ryder Cup

Comment les équipes sont-elles composées ?

Douze joueurs côté européen, douze côté américain, tous parmi le gratin mondial (17 des 20 premiers mondiaux sont de la partie). Ils ont été triés sur le volet. Dans chaque équipe, quatre joueurs ont été sélectionnés grâce à leurs résultats cette saison, sur les circuits européen et américain. Quatre autres grâce à leur classement mondial et les quatre derniers choisis par le capitaine de chaque équipe via des wild-cards.

Visuel Ryder Cup

Quel est le format de jeu ?

Tout au long de la saison, les joueurs sont habitués à lutter contre le parcours. Tous leurs coups sont comptabilisés sur leur carte de score, dans une formule appelée stroke play. Mais la Ryder Cup se dispute elle dans une formule de jeu très différente : le match play, où les joueurs (ou les paires) s'affrontent en face-à-face.

Chaque match se joue sur 18 trous. Le but du jeu est simple : remporter plus de trous que l’adversaire, en faisant moins de coups que lui.

Vendredi et samedi matin, les quatre premiers doubles, en "quatre balles" (ou "fourballs" en anglais dans le texte), ouvrent le bal. C’est la formule de jeu la plus spectaculaire. Les deux Européens et les deux Américains jouent leur propre balle. On ne cumule pas les coups. Le joueur qui a réussi le meilleur score donne le trou à son équipe.

Vendredi et samedi après-midi, quatre autres matches en doubles. Cette fois en "foursome". C’est la formule de jeu la plus difficile. Les deux joueurs de la même équipe jouent la même balle à tour de rôle et doivent donc être le plus complémentaire possible.

Enfin, dimanche, place aux douze simples, qui peuvent permettre de faire basculer la rencontre. Un Américain défie un Européen. Celui qui a gagné le plus de trous donne le point à son équipe.

Visuel Ryder Cup

Comment le score évolue-t-il ?

Il y a 28 matches de vendredi matin à dimanche soir. Chaque match compte pour un point. 28 points sont donc en jeu tout au long du week-end. En cas d’égalité au bout des 18 trous entre deux paires (ou deux joueurs), Européens et Américains marquent chacun un demi-point.

La première équipe qui marque au moins 14 points et demi remporte le trophée. Et en cas d’égalité à 14 partout ? C’est arrivé une seule fois depuis que l'Europe (et non la Grande-Bretagne seule) défie les Etats-Unis, en 1989. Dans ce cas, le tenant du titre conserve son bien. Les Américains ayant remporté la dernière Ryder Cup, chez eux, en 2016, ils pourront se contenter d’une égalité dimanche soir pour conserver le trophée.

Visuel Ryder Cup
0
0