Le miracle n’a pas eu lieu pour l’Europe : lors de la session de simples du dimanche, les Etats-Unis n’ont mis que 5 matches pour valider leur succès éclatant. Cette 43 Ryder Cup a consisté en une démonstration US. Souverains en foursomes et en four-ball vendredi et samedi, les Américains n’ont pas laissé les Européens rêvaient d’un exploit inédit : remonter 6 points le dernier jour. Il ne restait que 5 points et demi à prendre pour gagner et le travail a été fait en seulement 5 parties de simples.
Après des victoires de Patrick Cantlay, Scottie Scheffler et Bryson DeChambeau, Collin Morikawa s'est assuré de rapporter un demi-point décisif avant même la fin de son duel face à Viktor Hovland, permettant aux Etats-Unis, largement en tête depuis vendredi, de boucler l'affaire avec un minimum requis de 14,5 points, avant de terminer le boulot sur le score final de 19-9. Au bilan global, l'Europe reste bloquée à 14 succès auxquels il convient d'ajouter deux nuls.
Ryder Cup
Poulter : "Celle-ci va nous faire un peu mal"
27/09/2021 À 08:07

McIlroy sauve l’honneur, Rahm et García coulent

Après 3 défaites en double, Rory McIlroy a inauguré la session de simple et a sauvé sa 6e campagne en battant Xander Shauffele, pourtant remarquable depuis le début de la compétition. Un revers sans conséquence car la messe était déjà dite. En effet, les 4 matches suivants étaient nettement à l’avantage de la Team USA, sans possibilité de retournement de situation.
Exceptionnelle vendredi et samedi, la paire John Ram et Sergio García a été éparpillée respectivement par un Scottie Scheffler sensationnel et un Bryson DeChambeau en mode guerrier. Les deux Espagnols n’ont jamais été dans le coup, dépassés et sans solution. Les scores sont éloquents. Avant eux, c’est Shane Lowry qui avait cédé contre Patrick Cantlay, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde actuellement.

Du jamais vu !

Il ne manquait plus qu’un demi-point à prendre et cet apport ne pouvait venir que de Collin Morikawa. Sur un petit nuage pour sa première participation, il a ajouté le demi-point du la gagne en partageant avec un autre rookie, le Norvégien Viktor Hovland, amené à devenir le leader du golf européen. Seule ombre au tableau pour Morikawa : il a manqué le putt de la victoire.
Il restait encore 7 matches à terminer et on voyait déjà poindre un résultat historique. Au milieu de la razzia rouge, Ian Poulter et Lee Westwood ont apporté deux points tandis que Tommy Fleetwood a partagé avec Justin Spieth. Au terme des 12 simples, la victoire américaine se passe de commentaire : 19-9 ! C’est la première fois que l’Europe perd aussi largement. Le dernier succès US avec 10 points d’écart remonte à… 1975, quand le Vieux-Continent était seulement représenté par le Royaume-Uni et l’Irlande.

Résultats des simples de dimanche

Mc Ilroy (Europe) bat Schauffele (États-Unis) : 3&2
Cantlay (États-Unis) bat Lowry (Europe) : 4&2
Scheffler (États-Unis) bat Rahm (Europe) : 4&3
DeChambeau (États-Unis) bat García (Europe) : 3&2

Morikawa (États-Unis) bat Hovland (Europe) : 1up
Johnson (États-Unis) bat Casey (Europe) : 1up
Koepka (États-Unis) bat Wiesberger (Europe) : 2&1
Poulter (Europe) bat Finau (États-Unis) : 3&2

Thomas (États-Unis) bat Hatton (Europe) 4&3
Westwood (Europe) bat English (États-Unis) : 1up
Spieth (États-Unis) partage Fleetwood (Europe)
Berger (États-Unis) bat Fitzpatrick (Europe) : 1up
Ryder Cup
Spieth : "Si nous jouons comme ça, le score sera le même là-bas dans deux ans"
27/09/2021 À 07:27
Ryder Cup
Trois jours en enfer : comment l'Europe a sombré
27/09/2021 À 06:35