Cette 43 Ryder Cup pouvait difficilement plus mal commencer pour la Team Europe. Le tenant du titre n’a pas existé lors de cette première journée et seul Jon Rahm a pu tirer son épingle du jeu, avec une victoire lors du foursome disputé avec Sergio García le matin et un match nul arraché au 18 avec Tyrell Hatton lors du four-ball.

Une seule défaite américaine en 8 matches

Pour le reste, les Américains ont été un cran au-dessus, remportant 3 foursomes sur 4 et 2 four-ball sur 4 sans concéder de défaite. Le matin, la paire composée par Dustin Johnson et Collin Morikawa, respectivement numéros 2 et 3 mondiaux, a pris l’ascendant sur Paul Casey et le rookie norvégien Viktor Hovland en remportant consécutivement les trous 6 et 7 puis en enfonçant le clou aux 11 et 12 pour mener 3up.
Ryder Cup
Poulter : "Celle-ci va nous faire un peu mal"
27/09/2021 À 08:07
L’expérimenté Lee Westwood et Matthew Fitzpatrick ont failli faire douter Brooks Koepka et Daniel Berger. Ils étaient même à égalité à mi-parcours après avoir été menés 2down. Mais l’enchaînement 10-11 a été fatal à la paire européenne qui n’a pas pu faire son retard une seconde fois.
Parti en quatrième position, le match Patrick Cantlay-Xander Schauffele v. Rory McIlroy-Ian Poulter a tourné à la démonstration, voire à l’humiliation avec les 5 premiers trous remportés par les Américains. Seule la paire espagnole Rahm-García a infligé une défaite ce vendredi contre Justin Thomas et Jordan Spieth.

Les Américains imbattables ? Ils sont plus forts mais à la fin, c’est (souvent) l’Europe qui gagne

Le calvaire de McIlroy

La journée de McIlroy a viré au cauchemar total l’après-midi. Associé au rookie Shane Lowry, l’ancien numéro 1 mondial a réussi un eagle au 5 et c’est à peu près tout. La paire Harris English-Tony Finau n’a pas fait de cadeau avec 5 birdies dont 4 pour le seul "Big Tone". Débuté en troisième position, le match a été le premier à aller à son terme, preuve de l’ultra domination US.
Déjà en grande forme le matin, Schauffele et Johnson n’ont pas ménagé le suspense contre Paul Casey et le rookie Bernd Wiesberger en remportant le 3, le 4 et le 5 d’emblée. Revenus à 1down, les Européens ont reçu un nouveau coup de massue aux 10 et 11 après deux birdies de Johnson, particulièrement en verve sur un parcours balayé par le vent et qui a bien failli coûter cher à Jon Rahm au 15. Heureusement pour Pádraig Harrington et son équipe, la paire Bryson DeChambeau-Scottie Scheffler a flanché au 18, au terme d’une superbe rencontre, accrochée et spectaculaire.

Cheese-head, NFL : comment les Européens tentent de séduire le public américain

L’Europe regrettera amèrement les deux putts manqués par Tommy Fleetwood au 10 et au 11, quand, avec Hovland, il pouvait passer 4up. Après avoir remporté les trous 9 et 12, Thomas et Cantlay sont revenus à hauteur au 16 pour partager le point.
Les États-Unis mènent 6 – 2 avant le début de la session de foursomes du samedi matin et il faut remonter à 1999 pour retrouver trace d’une équipe parvenant à retourner un tel débours après les 8 premiers matches. Cette année-là, à Brookline (Massachusetts), Team USA avait réalisé l’exploit lors de la journée des simples, le dimanche. Mais vu sa confiance absolue et devant son public, on imagine mal l’équipe de Steven Stricker s’effondrer.
Résultats des foursomes du vendredi matin
  • Rahm-Garcia (Europe) bat Thomas-Spieth (États-Unis) : 3&1
  • Johnson-Morikawa (États-Unis) bat Casey-Hovland (Europe) : 3&2
  • Koepka-Berger (États-Unis) bat Westwood-Fitzpatrick (Europe) : 2&1
  • Cantlay-Schauffele (États-Unis) bat McIlroy-Poulter (Europe) : 5&3
Résultats des four-ball du vendredi après-midi
  • Johnson-Schauffele (États-Unis) bat Wiesberger-Casey (Europe) : 2&;1
  • Scheffler-DeChambeau (États-Unis) tied Rahm-Hatton (Europe)
  • English-Finau (États-Unis) bat McIlroy-Lowry (Europe) : 4&;3
  • Thomas-Cantlay (États-Unis) tied Fleetwood-Hovland (Europe)
Ryder Cup
Spieth : "Si nous jouons comme ça, le score sera le même là-bas dans deux ans"
27/09/2021 À 07:27
Ryder Cup
Trois jours en enfer : comment l'Europe a sombré
27/09/2021 À 06:35