"Simone se retire de la finale du sol et prendra sa décision pour la poutre (qui se tient mardi, ndlr) plus tard. Dans tous les cas, nous sommes tous derrière toi, Simone". Le communiqué de la Fédération américaine de gymnastique était attendu, il est arrivé. Simone Biles, cinq médailles à Rio donc quatre en or, a déjà renoncé à quatre finales : la plus prestigieuse, celle du concours général, le saut, les barres asymétriques et maintenant le sol où elle domine généralement toutes les autres compétitrices.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Tokyo 2020
Aït Saïd : "Cette blessure a tout foutu en l'air : la douleur était à 11 sur une échelle de 10"
05/08/2021 À 17:05
La superstar américaine a stoppé la compétition pour préserver sa santé mentale et physique depuis le concours par équipes. A 24 ans, pour ses deuxièmes JO, elle est en proie à une baisse de confiance en elle, parasitée par la pression et un problème de "perte de figure", ou perte de repère dans l'espace, qui met en danger physique cette gymnaste aux acrobaties exceptionnelles. Elle publie régulièrement ses états d'âme sur ses stories Instagram : "J'ai le droit d'avoir des limites et de ne pas me sentir mal (d'en avoir, ndlr)", peut-on lire en légende d'un dessin publié il y a quelques heures.

Un retour à la compétition de plus en plus difficile à imaginer

Il y a deux jours, elle y avait posté une video la montrant chutant lors de sorties aux barres asymétriques et expliquant en quoi consistait le phénomène de "twisties", qui lui fait perdre sa faculté à se repérer dans l'espace et peut conduire à un accident. Après avoir eu un problème au saut lors des qualifications par équipes, ce qui l'a conduit à abandonner en cours la compétition, elle avait fait part avec une grande franchise de la nécessité de "faire face à ses démons" et de préserver sa santé mentale après avoir eu une grosse pression de réussite ces dernières semaines.

Simone Biles dans la tourmente aux JO de Tokyo

Crédit: Getty Images

Il est de plus en plus difficile de l'imaginer revenir à la compétition, même si son état médical est évalué quotidiennement. Biles était depuis des mois présentée comme "LA" star de ces JO, à grands coups de couverture de magazines et de spots télé. Tout le monde la voyait battre des records, et pourtant il se pourrait qu'elle reparte du Japon avec une seule médaille, celle de l'argent du concours général par équipes où elle n'a fait qu'un seul saut.
Tokyo 2020
"Tu es un filou" : Les retrouvailles pleines de complicité entre Samir Aït Saïd et son coach
04/08/2021 À 09:58
Tokyo 2020
Biles, soulagée mais pas soignée : "Nous ne sommes pas juste des attractions"
03/08/2021 À 13:29