C'est une terrible désillusion pour Samir Aït Saïd ! Le porte-drapeau tricolore a vu ses rêves de titre et de même de médaille olympique s'envoler. Cinq ans après Rio où il s'était brisé la jambe en mondovision, le natif de Champigny-sur-Marne, touché au biceps, a échoué, à la pire place possible, la quatrième de la finale des anneaux. Au pied d'un podium composé des Chinois Yang Liu et Hao You et aussi d'Eleftherios Petrounias, le champion olympique 2016.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Auteur d'un beau passage même s'il a laissé quelques dixièmes de points en route, Samir Aït Saïd a signé un score de 14,900 en finale. Le souci, c'est que ses adversaires ont frappé fort dans un concours d'un excellent niveau. Très fort même notamment pour les deux Chinois qui ont fini avec 15,500 pour Yang Liu et 15,300 pour Hao You. Et juste après la prestation d'Aït Saïd, Eleftherios Petrounias a réduit ses espoirs à néant avec 15,200.
Tokyo 2020
Aït Saïd : "Cette blessure a tout foutu en l'air : la douleur était à 11 sur une échelle de 10"
05/08/2021 À 17:05

Le souvenir de Rio exorcisé

Champion d'Europe en 2013 et médaillé de bronze au Mondial 2019 toujours sur son agrès de prédilection, Samir Aït Saïd avait évidemment d'autres ambitions pour ces Jeux. Mais le gymnaste antibois, qui avait déjà manqué les JO de Londres sur blessure, a au moins exorcisé le souvenir du Brésil qu'il avait quitté sur civière avec une double fracture tibia péroné.
Aura-t-il une autre chance de briller aux Jeux ? Samir Aït Saïd, qui pratique aussi les sports de combat, n'est pas du style à renoncer facilement avec sa personnalité forte, qui lui a permis de se relever de plusieurs échecs ou blessures pour revenir toujours plus fort. Mais à 31 ans, les années ne plaident pour lui. Même si Paris 2024 va vite arriver.

Un programme réussi mais insuffisant pour la médaille : le passage d'Aït Saïd aux anneaux

Tokyo 2020
"Tu es un filou" : Les retrouvailles pleines de complicité entre Samir Aït Saïd et son coach
04/08/2021 À 09:58
Tokyo 2020
Biles, soulagée mais pas soignée : "Nous ne sommes pas juste des attractions"
03/08/2021 À 13:29