Getty Images

Championnat d'Europe 2018 - La France arrache le nul face à la Suède (21-21)

La France a encore les cartes en main

Le 09/12/2018 à 16:33Mis à jour Le 09/12/2018 à 17:07

EURO 2018 - L'équipe de France a failli réussir sa "remontada". Menées tout au long de la rencontre, les filles d'Olivier Krumbholz ont finalement obtenu le nul en toute fin de partie face à la Suède (21-21), dimanche après-midi à Nantes. Pour se qualifier en demi-finales, les Françaises devront battre la Serbie mercredi prochain (21h00).

La France n’est pas encore qualifiée, mais elle conserve toutes les cartes en main. A l’occasion de leur deuxième match du tour principal, les Bleues n’ont pas réussi à prendre le meilleur sur la Suède (21-21), dimanche à Nantes. Menées pendant la quasi-totalité de la rencontre, les Tricolores ont arraché le point du nul dans les ultimes minutes. Le prochain match des joueuses d’Olivier Krumbholz aura lieu mercredi prochain, contre la Serbie (21h). Un match évidemment décisif dans l'optique de la qualification pour le dernier carré et l'Accor Hôtel Arena. Une victoire conduire les Bleues à Paris.

Si la France pouvait faire un grand pas vers les demi-finales en cas de victoire, la Suède était quant à elle dans l’obligation de l’emporter pour rester en vie. Dos au mur, les Suédoises ont pris les devants au cours d’un premier acte qu’elles ont globalement dominé. En face, les Bleues ont eu du mal à mettre leur jeu en place et ont peiné à la finition (seulement 55% d’efficacité au tir). Malgré plusieurs parades d’Amandine Leynaud, les championnes du monde en titre ont rejoint les vestiaires en étant logiquement menées au tableau d’affichage (14-11).

La muraille Idéhn

Les Françaises ont haussé le ton après la pause, mais elles se sont heurtées à la muraille Filippa Idéhn. Impériale devant son but (14 arrêts, 40% de tirs stoppés), la gardienne scandinave a d’ailleurs été désignée joueuse du match. Les protégées d’Henrik Signell n’en ont cependant pas profité pour se détacher au tableau d’affichage. Alexandra Lacrabère (5 buts) et ses coéquipières ont alors pu progressivement combler leur retard, au bénéfice d’une fin de match renversante. Orlane Kanor a égalisé à deux minutes du terme (58e) et aucune équipe n’a fait la différence par la suite (21-21).

Obligée de toujours courir après le score, la France a donc assuré l’essentiel en sauvant ce point du nul dans les derniers instants de la partie. Provisoirement premières de leur groupe, les Tricolores seront en effet assurées de rallier les demi-finales en cas de succès lors de leur dernier match du tour principal contre la Serbie. Un rendez-vous déterminant. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Vidéo - Kanor, promesse destinée à devenir cador

01:31
0
0