Getty Images

La France écrase le Danemark (29-23) et se replace idéalement dans la course au dernier carré

Les Bleues ont mâché danois

Le 06/12/2018 à 19:27Mis à jour Le 06/12/2018 à 20:14

EURO HAND FEMININ - L'équipe de France n'a pas fait de détails ce jeudi soir à Nantes pour son premier match du tour principal de l'Euro. Les championnes du monde en titre, de nouveau impériales en défense, ont donné une leçon au Danemark (29-23). Ce succès permet aux Bleues de prendre provisoirement la tête du groupe I, à égalité avec la Russie (4 points).

L'équipe de France a trouvé son rythme. Pour leur premier match du tour principal de l'Euro de handball féminin à Nantes, les Bleues se sont imposées largement (29-23) face au Danemark ce jeudi en fin d'après-midi. Un troisième succès consécutif dans la compétition qui leur permet de rejoindre provisoirement la Russie en tête du groupe I avec 4 points. Elles restent ainsi plus que jamais dans la course aux demi-finales de ce championnat d'Europe à domicile et affronteront dans deux jours la Suède.

Les championnes du monde en titre n'en finissent plus d'impressionner. Comme face à la Slovénie puis au Monténégro, elles ont parfaitement maîtrisé leur sujet contre les Danoises dans une salle du Hall XXL de Nantes ravie. Les Françaises ont creusé un écart de six buts en première période qu'elles ont su conserver sans difficulté jusqu'au coup de sifflet final.

Après dix minutes de mise en route, les Bleues ont accéléré

La rencontre n'a été réellement disputée que lors des dix premières minutes, le temps pour Amandine Leynaud de prendre ses marques dans sa cage. Le premier arrêt de la gardienne tricolore a permis à son équipe de prendre les commandes du match pour la première fois (5-4, 10e), pour ne plus jamais les lâcher. A l'écoute de leur sélectionneur, qui a réclamé plus de solidarité défensive lors d'un temps mort (10-8, 21e), les Bleues ont resserré les rangs et considérablement accéléré pour produire un écart rédhibitoire à la pause (17-11).

Et après quatre matches dans cet Euro, plusieurs valeurs sûres émergent aussi sur le plan offensif. Dans la foulée de son excellente performance contre le Monténégro (7 buts), Estelle Nze Minko a encore fait parler sa puissance et son efficacité redoutables face à la cage danoise avec un 100% au tir (6/6). Inspirées en attaque (29/38, soit 76% de réussite), les Françaises ont aussi pu s'appuyer sur les accélérations et les feintes de Grâce Zaadi (4/4), leur demi-centre en grande forme.

L'objectif des demies bien en vue

A l'aise dans l'exercice des jets de 7 mètres (4/5), Allison Pineau a largement contribué au succès tricolore par son agressivité défensive. Mais c'est bien Amandine Leynaud, dernier rempart des Bleues et encore ultra décisive avec 12 parades sur 28 tirs adverses (43% d'arrêts) qui a été désignée meilleure joueuse du match. En total contrôle, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont pris la tête du groupe I grâce à ce succès, à égalité avec la Russie, leur bourreau du match d'ouverture. Et si elles poursuivent à ce train, on voit mal ce qui pourrait les empêcher de finir à l'une des deux premières places qualificatives pour le dernier carré à Paris.

0
0