Un pas vers la demi-finale. L’Equipe de France a concèdé le match nul contre la Russie (28-28) mais garde son destin entre les mains. Pourtant, on a longtemps cru au contraire. En première période, les Françaises ont été nettement dominées par les Russes, rentrant alors au vestiaire avec un retard de trois buts (19-16). En seconde période, avec beaucoup plus de caractère, les joueuses d’Olivier Krumbholz ont été plus solides défensivement, ont encaissé "seulement" neuf buts et ont même pris l’avantage au score. Mais à douze secondes de la fin, la Russie inscrit le dernier but du match, synonyme de match nul. Un match nul satisfaisant puisque l’Equipe de France sera qualifiée pour les demi-finales en cas de succès lors du prochain match contre la Suède, mardi prochain.

La France, en mode diesel

Championnat d'Europe (F)
Les Bleues, à deux minutes près
20/12/2020 À 21:34
"En première mi-temps, nous étions en dedans". Grace Zaadi, la demi-centre des Bleues, à l’issue de la rencontre au micro de BeIN Sports, a bien résumé la première période de son équipe. Désorganisées, les joueuses d’Olivier Krumbholz se sont fait surprendre, notamment en défense. Sur les remises en jeu et les montées de balles, les Russes ont joué très vite. En attaque, les Françaises ont enchaîné plusieurs mauvais choix et imprécisions. Peu après la 10ème minute, elles ont traversé un trou d’air et ont été menées de quatre buts dès la 17e. A la pause, l’Equipe de France était finalement menée de trois buts (16-19).
Au retour de la mi-temps, les Bleues ont montré un tout autre visage. Elles sont revenues avec de meilleurs intentions et ont été plus compactes défensivement. Après un bon premier quart d’heure, les championnes d’Europe en titre sont revenues au score, puis se sont livrées à un véritable mano à mano avec les joueuses de Martin Cedres. A quarante secondes de la fin, Oceane Sercien Ugolin pensait donner la victoire après s’être magnifiquement retourné… mais a seulement douze secondes du terme, Olga Fomina a fini par égaliser. Score final, 28-28.

Match décisif contre la Suède

"Un arbitrage scandaleux". A l’issue de la rencontre, Olivier Krumbholz ne s’est pas montré soulagé après ce match nul face à la Russie mais plutôt très remonté contre l’arbitrage. Lui qui avait fait la demande de décaler ce choc, jugeant anormal que son équipe soit obligée de jouer deux matches en moins de 24h, s’est encore hissé contre l’organisation. Pour cause, la blessure de Laura Flippes après une choc avec la gardienne russe, Sedoykina. L’ailière française s’est plainte du genou et a été prise en charge par les médecins. Quelques faits de jeu non-sifflés pour les Bleues ou sifflés gracieusement pour les joueuses de Martin Cedres ont également agacé le coach français, qui a reçu un carton jaune pour contestation sur le banc à la 58e.
Une victoire contre la Russie aurait été synonyme de qualification en demi-finales pour les Bleues. Mais le match nul ne les prive pas du dernier carré. Il leur permet même de maintenir leur destin entre leurs mains. En effet, l’Equipe de France sera qualifiée en cas de victoire contre la Suède mardi prochain. Petit hic, en cas de succès contre le Danemark, la Russie sera très certainement devant les Françaises au classement du Groupe I grâce à la différence de buts.
Championnat d'Europe (F)
La France lâche sa couronne européenne
20/12/2020 À 18:30
Championnat d'Europe (F)
La profondeur de banc, atout principal des Bleues dans leur quête de titre
18/12/2020 À 21:36