Getty Images

Au terme d'un match fou, la Croatie se qualifie pour la finale et affrontera l'Espagne

Au terme d'un match fou, la Croatie se qualifie pour la finale et affrontera l'Espagne
Par AFP

Le 24/01/2020 à 20:15Mis à jour Le 24/01/2020 à 23:06

EURO 2020 - La Croatie a arraché sa qualification pour la finale au bout de deux prolongations en battant la Norvège (28-29). Elle sera opposée à l'Espagne, qui s'est imposée face à la Slovénie (34-32).

L'Espagne et la Croatie, respectivement vainqueurs de la Slovénie (34-32) et de la Norvège (29-28 a.p.) s'affronteront dimanche (15h30) en finale de l'Euro 2020 de handball pour un titre continental et une place pour les Jeux olympiques de Tokyo cet été.

Les Espagnols ont eu chaud

Les Espagnols, champions d'Europe en titre, ont dominé leur demi-finale contre la Slovénie, malgré une grosse frayeur en toute fin de match, lorsque les Sovènes sont revenus à une longueur à une minute et demi du terme (33-32) après avoir accusé jusqu'à six buts de retard (23-17, 36e).

Mais Alex Dujshebaev a inscrit le but de la délivrance pour les Espagnols, pour éviter de donner une balle d'égalisation aux Slovènes, qui devront se contenter du match pour la médaille de bronze et aller chercher un deuxième podium continental après l'argent de 2004.

Un scénario fou pour les Croates

La première demi-finale a donné lieu à un incroyable scenario, fait de nombreux rebondissements, de deux périodes de prolongation (vingt minutes au total) et d'un but à trois secondes de la fin de Zeljko Musa pour offrir à la Croatie une troisième finale continentale après les défaites en 2010 contre la France et 2008 contre le Danemark.

Auteur d'une énorme partie, l'inusable Domagoj Duvnjak (31 ans) a inscrit huit buts, dont le jet de sept mètres pour sauver son équipe à la 70e minute et accrocher la seconde prolongation de deux fois cinq minutes. Très logiquement, il a été nommé homme du match.

La rencontre avait pris une tournure très favorable pour les Croates au début de la seconde période, qui ont pris trois buts d'avance (15-12, 37e), avaient même une balle de plus quatre, arrêtée par l'excellent portier norvégien Torbjörn Bergerud.

C'est alors que Sagosen, intenable en début de match mais muet pendant une vingtaine de minutes, a pris les choses en mains pour la Norvège. Les deux équipes se sont rendus coup pour coup et les dix buts de Sagosen n'auront pas suffi pour chercher une troisième finale sur les quatre derniers tournois majeurs pour la Norvège.