Le grand huit pour l’équipe de France. Après un match au scénario complètement fou, les Bleues enregistrent un huitième succès, en autant de rencontres, au Palau d’Esports de Granollers face à des Danoises combattantes (23-22) et filent en finale, la sixième dans un championnat du monde. Les gardiennes Laura Glauser, Cléopâtre Darleux, Althea Reinhardt et Sandra Toft ont chacune brillé dans ce match électrique. Les Tricolores affronteront l’Espagne ou la Norvège, les deux autres demi-finalistes, dimanche à 17h30.

Une demi-finale de gardiennes

Championnat du monde
La douche froide
19/12/2021 À 18:01
"Que du bonheur". Les mots d’Olivier Krumbholz à l’issue de cette demi-finale sonnent vrai depuis la fin du match mais ne reflètent pas tout à fait cette folle demi-finale. Dès le début de la première période, les Bleues ont semblé en difficulté et ont laissé les Danoises prendre la tête du score (0-1, 4e). Après plusieurs pertes de balles et surtout plusieurs échecs face à une excellente Althea Reinhardt (11/30, 37%), pourtant sonnée par un tir d’Alicia Toublanc en pleine tête (4e), à l’image Pauletta Foppa (20e) ou encore Chloé Valentini (26e), les Tricolores ont confirmé leurs difficultés offensives à Granollers.
De l’autre côté du terrain, la défense française, largement louée depuis le début du Mondial, a été mise en difficulté par les montées de balles rapides des Scandinaves. Heureusement pour l’équipe de France, Laura Glauser (5/18, 28%) a su briller sur plusieurs tirs danois à des moments clés. Souvent menées de quatre buts durant la première période, les Bleues ont pu compter sur le double arrêt de la gardienne de Györ face à Mie Hojlund et Rikke Iversen (28e) mais surtout sur sa parade lors du jet de 7 mètres de Simone Petersen juste avant la pause (30e), leur permettant de ne compter "que" deux buts de retard à la mi-temps (10-12).

Althea Reinhardt devant Allison Pineau

Crédit: Getty Images

Darleux, décisive

Au retour de la pause, Cléopâtre Darleux a remplacé, comme à chaque fois, Laura Glauser dans le but français. La gardienne messine a, comme sa camarade, été déterminante (6/15, 40%). Après quarante minutes dominées par les Danoises, le passage en 1-5 en défense a permis aux Bleues de calmer les attaques scandinaves, de stopper l’hémorragie et de commencer le renversement. À la 51e, après un superbe arrêt de Darleux, Grace Zaadi a trouvé la lucarne opposée et a égalisé pour l’équipe de France (20-20).
Dans les dix dernières minutes, malgré un jet de 7 mètres arrêté et une double parade de Sandra Toft à la 53e (4/8, 50%), les deux buts consécutifs d’Alicia Toublanc (55e, 56e) et la connexion Grace Zaadi-Pauletta Foppa (58e) ont permis aux Bleues de prendre l’avantage au score pour la première fois de la rencontre (23-22) et sont allées chercher, grâce à un nouvel arrêt de Darleux à la dernière minute, leur ticket pour la finale (23-22). La sixième dans un championnat du monde pour les joueuses d’Olivier Krumbholz. Ces dernières vont tenter de devenir la première équipe à réaliser le doublé JO-Mondial après leur titre olympique l’été dernier à Tokyo, les Danoises et les Norvégiennes, possibles adversaires des Tricolores en finale, ayant réussi le doublé JO-Euro (2002, 2008).
Championnat du monde
Des rivales bien connues et l’histoire au bout : finale de rêve pour les Bleues
18/12/2021 À 20:49
Championnat du monde
"On a une petite étoile au-dessus de nous" : Ces Bleues sont insubmersibles
17/12/2021 À 19:29