AFP

Championnat du monde : La France qualifiée pour les demies après son succès face au Monténégro

Les Bleues une nouvelle fois dans le dernier carré

Le 12/12/2017 à 22:01Mis à jour Le 13/12/2017 à 00:15

CHAMPIONNAT DU MONDE - La France a validé mardi soir son billet pour les demi-finales de la compétition en disposant du Monténégro à Leipzig (25-22). Comme attendu, le match a été heurté mais les Bleues, qui ont mené durant la quasi intégralité de la rencontre, ont su relever le défi physique proposé par leurs adversaires. Elles affronteront la Suède vendredi pour une place en finale.

Après l'Euro et les JO en 2016, les Bleues entrent dans le dernier carré d'un rendez-vous international pour la troisième fois en un an et demi. Victorieuses lors de leur quart de finale à Leipzig face au Montenegro (25-22), les joueuses d'Olivier Krumbholz ont bâti ce succès sur leur défense portée par les 14 parades de la gardienne Amandine Leynaud. Cette solidité sera nécessaire en demie face aux Suédoises, l'une des meilleures attaques du tournoi avec plus de 31 réalisations de moyenne.

Direction Hambourg pour les Françaises. Le dernier carré les y attend et, avec cette discipline, elles peuvent sérieusement envisager une troisième médaille consécutive. L'examen rugueux proposé par la sélection des Balkans a été passé avec succès dans ce remake des duels européens entre les clubs de Metz et du Buducnost Podgorica. Après un premier quart d'heure dominé par les Monténégrines, les vice-championnes olympiques ont pris l'avantage sur un but de Siraba Dembélé (5-4, 13e) pour ne plus jamais être rejointes au score.

Une défenser de fer

"Elles se sont accrochées et on a eu du mal à passer à 3 ou 4 buts d'écart, a reconnu Amandine Leynaud au micro de beIN Sports. Mais sur la fin, elles se sont un peu découragées." Car les assauts répétés de la capitaine monténégrine Katarina Bulatović, meilleure buteuse de la soirée avec 9 buts, ont été insuffisants pour perturber des Françaises plus en réussite collectivement. Irrité, le coach monténégrin a pris deux temps-morts en moins de deux minutes en milieu de seconde période alors que la France avait consolidé son plus large avantage du match sur une contre-attaque expresse de Dembélé (21-16, 45e).

Une double exclusion temporaire française s'en est suivie. Toutefois, l'infériorité numérique n'a pas suffi pour bousculer le scénario de ce quart de finale. "On a senti qu'on avait le dessus avec notre défense, a apprécié Camille Ayglon. Elles n'étaient jamais ravies d'attaquer." Cet état d'esprit solidaire doit absolument être maintenu face aux Suédoises louées par le sélectionneur Olivier Krumbholz : "c'est certainement l'équipe qui joue le mieux au hand depuis le début du tournoi." Face aux Scandinaves, la France cherchera à obtenir un ticket pour sa première finale mondiale depuis l'édition 2011.

0
0