(QUASIMENT) QUALIFIES AVANT DE JOUER

Lundi, l'équipe de France affronte la Norvège à 20h30 sur le parquet de la Kinnarps Arena et sait déjà qu'elle sera en demi-finale si elle s'impose, compte tenu de la victoire de l'Espagne sur l'Islande (32-24). Ce scénario, qui a été envisagé par Claude Onesta, n'est pas essentiel. Son équipe doit se concentrer sur elle-même. C'est ce qu'il expliquait dimanche : "On connaîtra le résultat mais on ne fonctionne pas comme cela. Il faudra battre la Norvège et c'est tout. On ne doit pas compter sur les performances des autres. On peut facilement passer à côté d'un match si on n'est pas concentré sur nous-mêmes. (A propos d'une victoire espagnole) On n'a pas envie de perdre un match, mais si on nous fait des cadeaux, on les prendra".

Championnat du Monde
L'Espagne rend service aux Bleus
24/01/2011 À 10:51

L'INCONSTANCE NORVEGIENNE

Dubitatif, Claude Onesta ? "J'ai regardé Espagne-Norvège dimanche. En place, les Norvégiens forment une belle équipe. Mais il est difficile de comprendre pourquoi, sur la durée d'un match, ils sont capables de se défaire totalement". Selon le sélectionneur, la formation scandinave, qui n'a jamais fait mieux qu'une 6e place aux Championnats du monde, compte de bons arrières et une relation de grande qualité avec un pivot brillant et en pleine réussite (Bjarte Myrhol), mais déplore un manque évident de gauchers. Un mal bien connu des Français actuellement. Onesta pointe du doigt aussi une défense parfois perméable.

Crédit: Eurosport

Incapables de tenir sur la longueur d'un match, les Norvégiens ont tendance à collectionner les passages à vides. Le coach tricolore rappelle tout de même que la Norvège, bien que déjà éliminée dans la course aux demies, a pour objectif de finir dans les sept premiers. "Quand il n'y a pas de tournoi qualificatif olympique en jeu, on voit des deuxièmes phases moins disputées que les premières. Là, ça ne sera pas le cas. La Norvège ne balancera pas son match". Et de conclure : "C'est une équipe qui ne gagne pas de compétition mais qui peuvent vous en faire perdre."

GUIGOU, NOUVEAU DEMI-CENTRE ?

Face à la Hongrie, samedi, Michaël Guigou s'est essayé, après un quart d'heure de jeu, au poste de demi-centre. Le lendemain, il a remis ça à l'entraînement. Tout porte donc à croire que Claude Onesta apprécie de voir le Montpelliérain prendre en main le jeu tricolore. "C'était convenu avec l'entraîneur. Je devais sortir après dix minutes, puis revenir avec ces nouvelles fonctions et apporter une seconde rotation au poste d'arrière", a commenté l'intéressé.

Crédit: Imago

Ce n'est pas la première fois qu'il évolue à ce poste chez les Bleus. En 2007, lors du Mondial, Guigou avait enfilé le costume de demi-centre contre l'Allemagne lors du premier tour. "Ça me plaît car je touche la balle. Je n'ai quasiment pas eu de ballon depuis le début du Mondial", regrette Guigou. "Mais ce que je préfère, ça reste de jouer à l'aile gauche", conclut-il. Un message envoyé à son coach ?

Championnat du Monde
Sorhaindo "a imaginé le pire"
23/01/2011 À 17:44
Championnat du Monde
Karaboué : "Titi m'a félicité"
22/01/2011 À 22:35