Getty Images

Championnat du monde : La France s'impose logiquement face à l'Espagne (33-30)

Solide, la France prend sa revanche

Le 19/01/2019 à 19:33Mis à jour Le 19/01/2019 à 20:05

CHAMPIONNAT DU MONDE - Un an après leur défaite en demi-finale de l'Euro les Bleus se sont assez tranquillement imposés 33-30 face à l'Espagne. Après avoir menés de six buts à 15 minutes de la fin du match les hommes de Didier Dinart se sont relâchés et ont vu les Espagnols revenir sur leur talon. Grâce à cette victoire la France fait un grand pas vers les demi-finales.

La France peut pousser un grand ouf de soulagement. En battant l'Espagne (33-30) pour leur entrée dans le tour principal de la coupe du monde, les Experts ont fait un grand pas vers les demi-finales, et pris provisoirement la tête du groupe I. Face aux champions d'Europe en titre, les joueurs de Didier Dinart ont fait la course en tête pendant tout le match. Encore fluctuants, ils ont livré leur prestation la plus aboutie de la compétition pour prendre leur revanche sur les Espagnols, qui les avaient éliminé de l'Euro l'an passé en demi-finale.

Cette fois, ce sont les Français qui ont donné une leçon, notamment en défense, à cette équipe d'Espagne qui est désormais presque éliminée de ce Mondial. Alors qu'ils enregistraient le retour de Nikola Karabatic dans le 7 de départ, les tricolores se sont rapidement détachés au tableau d'affichage, grâce aux différences individuelles faites en attaque, par Michael Guigou ou Kentin Mahé devant (5-2, 7e).

Michael Guigou pendant France-Espagne

Michael Guigou pendant France-EspagneGetty Images

Le pivot du FC Barcelone Ludovic Fabregas, régulièrement trouvé à six mètres dans la défense espagnole, a lui aussi permis aux Bleus de mener au score (5/5 au tir après 25 minutes, 6/11 au final). Mais si ceux-ci ont enregistré jusqu'à 5 longueurs d'avance (17-12, 25e), ils ont encore parfois fait preuve de précipitation, ou fait les mauvais choix en attaque pour laisser les champions d'Europe en titre revenir à 2 buts à la mi-temps (17-15, 30e).

Les Bleus ont joué à se faire peur

Après avoir vacillé contre la Croatie il y a deux jours, l'Espagne a encore montré trop de lacunes ce samedi. Grâce à un très grand match de l'ailier toulousain Ferran Sole (11 buts, un seul tir manqué), les Ibères ont eu beau revenir (18-18, 34e), les champions du monde en titre ont tout de suite calmé le jeu, aidés par l'impact de Dika Mem, auteur de 6 réalisations (26-20, 46e). Comme si elle jouait à se faire peur, la France a souffert face à la montée en puissance du portier Arpad Sterbik (11 arrêts) en deuxième période.

Mais Vincent Gérard a lui aussi été énorme dans les cages tricolores (11 parades également), et l'entrée de Melvyn Richardson en fin de partie a fait du bien (4 buts, 100% de réussite au tir). Une ultime parade de Cyril Dumoulin a permis aux siens d'engranger une 5e victoire dans ce Mondial, et de se mettre en position idéale avant d'affronter l'Islande dimanche.

0
0