Getty Images

France-Croatie (20-23) : Battus à deux jours de la 1/2 face au Danemark, les Bleus sont vexés

"Ça met une bonne gifle"

Le 23/01/2019 à 23:47Mis à jour Le 24/01/2019 à 08:21

MONDIAUX 2019 – Battue par la Croatie dans un match sans enjeux (20-23), mercredi soir à Cologne, l'équipe de France a subi sa première défaite de la compétition. Un premier revers mal perçu par les Bleus qui affronteront le Danemark en demi-finale vendredi prochain.

Un de chute pour les Bleus. Dominée par la Croatie (20-23) dans son dernier match du tour principal, mercredi soir à Cologne, l'équipe de France a subi un revers qu'elle aurait préféré éviter à deux jours de sa demi-finale face à l'équipe du Danemark co-organisatrice de la compétition. Elle abordera ce match décisif en n'étant plus invaincue dans la compétition. Au niveau comptable, la bande à Nikola Karabatic, qui a réussi à grappiller de nouvelles minutes de jeu, a également laissé la première place du groupe I à l'Allemagne.

"Ce n'est jamais agréable de perdre, surtout quand on s'est habitué à gagner. C'est dommage, ça met un petit frein à l'élan qu'on avait. On verra si c'est un mal pour un bien. Parfois la perte d'un match te remet les idées en place", a regretté le pivot Ludovic Fabregras. "On voulait gagner ce match mais on n'a pas mis tous les ingrédients. On était monté en puissance contre l'Espagne et l'Islande, notamment en attaque, et ce soir on est retombé un peu dans nos travers."

" Quand on est une bête un peu blessée, on est toujours plus dangereux "

Manque d'engagement, d'agressivité, attitude un peu désinvolte, les hommes de Didier Dinart ont bafouillé leur handball à Cologne. Et cela ne leur ressemble pas. Au-delà de la déception, cette prestation ratée permet au moins de cibler les derniers manques avant vendredi. "On a eu un problème offensif, on ne met que 20 buts. La défense est en place, 23 buts encaissés ce n'est pas beaucoup. Il y a des jours sans, il vaut mieux que ce soit aujourd'hui que dans deux jours", a analysé Valentin Porte.

Le joueur de Montpellier a surtout regretté l'irrégularité de son équipe. "On n'a pas continué dans ce qu'on avait montré depuis quelques jours et eux nous ont empêchés de développer notre jeu. On a eu des occasions en première mi-temps pour faire le trou et on ne les a pas saisies. J'espère que ça nous servira de leçon. Ça met une bonne gifle." Pour le demi-centre Melvyn Richardson, les Tricolores ont surtout manqué de mordant après la pause. "On perd le match en deuxième mi-temps sur nos pertes de balles. On s'est exposé à beaucoup de contre-attaques. C'est une piqûre de rappel. Il faudra se remettre dedans."

Comment rebondir après cet accroc ? Pour Valentin Porte, le parallèle avec le dernier Euro est tout trouvé. Les Bleus avaient tout bien fait lors des deux premiers tours, soit huit succès, avant de tomber de très haut en demi-finale face à l'Espagne (défaite 23-27). "Peut-être que ça va nous remettre en question. Quand on est une bête un peu blessée, on est toujours plus dangereux. Ça peut nous servir", a-t-il philosophé. Des Bleus en mode couteau entre les dents ? On signe tout de suite, c'est ça leur ADN.

L'équipe de France de handball / Mondiaux 2019
0
0