Getty Images

Les Bleus ont "souffert" contre la Corée et voient l'Allemagne comme le "premier gros test"

Les Bleus ont "souffert" contre la Corée et voient l'Allemagne comme le "premier gros test"

Le 14/01/2019 à 22:40Mis à jour Le 15/01/2019 à 00:36

MONDIAL - Les Bleus se sont difficilement imposés (34-23) contre la Corée unifiée lundi pour le troisième match de poule. Bousculés jusqu'à la 38e minute de jeu, les hommes de Didier Dinart savent qu'ils vont devoir faire mieux mardi contre l'Allemagne (20h30).

Petites frayeurs pour les Bleus lundi contre la Corée unifiée. Les hommes de Didier Dinart n'ont jamais été menés au score, mais ils ont bien cru, jusqu'à la 38e minute de jeu, qu'ils n'allaient jamais parvenir à creuser l'écart. Heureusement c'est chose faite et l'équipe de France de handball s'est imposée pour la troisième fois, sur les trois matches du Mondial (34-23). Les Bleus rencontrent l'Allemagne mardi (20h30), et savent qu'ils vont devoir faire beaucoup mieux.

Après avoir buté plusieurs fois sur le but coréen au tout début du match, les Bleus sont parvenus à marquer, mais ont été à chaque fois rattrapés par leurs adversaires : "Honnêtement je ne suis pas fan de ce jeu. (...), concédait Valentin Porte, frustré, au micro de BeIn Sport. Etre à + 1 à la mi-temps contre la Corée... C'est une équipe qui prend feu comme ça, avec des joueurs plus ou moins techniques donc capables de mettre des lucarnes de partout... Heureusement, on s'est repris mais c'est notre mal récurrent depuis trois matches."

Le retour de Nikola Karabatic contre l'Allemagne ?

Pour Didier Dinard, le bilan est le même : "On a souffert. (...) C'est vrai qu'on n'a pas mis l'engagement nécessaire. On savait très bien qu'on devait jouer en première intention, on ne l'a pas fait. (...) On a été un peu passifs." Il a cependant trouvé une circonstance atténuante à ses joueurs : "Il faut savoir que les joueurs savaient que c'était la Corée, ils étaient déjà projetés sur le match contre l'Allemagne, c'est pour ça que je les comprends quand même. (...) Mais ils ont été mis face au fait accompli à la mi-temps et ils ont bien réagi en seconde partie."

Interrogé sur un éventuel retour de Nikola Karabatic, mardi, contre l'Allemagne, le sélectionneur n'a pas souhaité trop en dévoiler : "Pour Nikola, on dit que la nuit porte conseil, on verra si demain matin 9h, il est inscrit pour jouer cette rencontre. (...) Il ne faut pas non plus faire n'importe quoi."

L'Allemagne, le premier vrai test ?

L'arrière Adrien Dipanda l'a avoué, ce que les Bleus attendent vraiment depuis de longues semaines, c'est la rencontre face à l'Allemagne : "Contre l'Allemagne, on s'attend à une très grosse ambiance, comme il y a eu quand on était chez nous (au Mondial-2017). C'est une date qu'on a cochée depuis un petit moment. On sait que c'est le premier gros test-match de ce Mondial. On est au moins aussi costauds et physiques que les Allemands. On a les atouts pour répondre."

Même son de cloche pour le gardien Cyril Dumoulin qui se montre un peu moins optimiste : "Le match contre l'Allemagne, on l'a coché dans l'agenda depuis le tirage au sort. On va vivre un enfer, on est prévenu."

0
0