Getty Images

Mondial : La France termine le tour principal par une défaite contre la Croatie (20-23)

En attendant le Danemark, les Bleus n'ont pas mis tous les ingrédients face aux Croates

Le 23/01/2019 à 22:09Mis à jour Le 23/01/2019 à 22:11

MONDIAL - Déjà qualifiés pour le dernier carré, les Bleus se sont inclinés contre la Croatie pour leur dernière sortie du 2e tour (20-23). Les hommes de Didier Dinart finissent à la 2e place du groupe I et affronteront le Danemark vendredi. L'autre demi-finale opposera l'Allemagne à la Norvège.

La France termine sur un accroc… sans grande conséquence. Déjà qualifiés pour les demi-finales du championnat du monde, les Bleus avaient l'occasion de poursuivre leur invincibilité, contre la Croatie. Dans ce dernier match qui clôturait le tour principal, les hommes de Didier Dinart n'ont pas su répondre présent et se sont logiquement inclinés (20-23) à la Lanxess Arena de Cologne. Les Experts affronteront le Danemark en demi-finale, jeudi. L'autre demi-finale opposera l'Allemagne à la Norvège.

Contrairement à ce que pouvaient laisser penser les apparences, ce match avait un enjeu pour chacune des deux nations. En cas de bon résultat, la France avait l'occasion de poursuivre son parcours presque parfait en visant même la première place du groupe I. De son côté, la Croatie, éliminée de la compétition, est à la recherche d'un ticket pour un tournoi de qualification olympique. Une non-participation aux prochain JO serait une première dans l'histoire du pays.

Karabatic a été sollicité, en vain

D'entrée, la France s'est montrée, comme à son habitude, intraitable en défense. Si Didier Dinart avait l'intention de faire encore tourner, tous les Experts ont été concernés par cette rencontre et notamment Nikola Karabatic. Dans les premiers instants, le leader français s'est effacé au profit de ses coéquipiers, distillant plusieurs passes décisives. Grâce notamment à leur numéro 13, les Bleus ont pris tout de suite les devants. Un avantage finalement de courte durée puisque la Croatie a ensuite pris l'avantage, sans compter toutefois plus de deux buts d'avance (3-5, 4-6, 5-7, 6-8, 8-10). A la mi-temps, les deux équipes n'étaient pas parvenues à se départager (11-11).

La pause s'est avérée davantage bénéfique aux Croates. Les Tricolores, toujours aussi sérieux en défense, se sont montré bien plus maladroits qu'à l'accoutumée en attaque. Marin Sego, futur gardien de Montpellier, a plus que fait le boulot (36% d'arrêts, 29% pour Gérard). Malgré une efficacité offensive finale de 56% et un nouveau 100% de la part de Melvyn Richardson (5/5), le nombre incalculable de ballons perdus (14) les a certainement empêchés d'espérer mieux.

Résultat, les quatre petits buts inscrits dans les 15 premières minutes du second acte ont fait tâche, quand les Croates, emmenés notamment par leur meilleur buteur du soir Zlatko Horvat (100%, 7/7), opéraient très souvent en contre ou trouvaient les intervalles dans la défense adverse. Double tenante du titre, la France a terminé la rencontre en roue libre, certainement consciente que le match lui avait échappé depuis bien longtemps. Si les partenaires de Michaël Guigou savent déjà qu'ils disputeront leur demi-finale vendredi à Hambourg, en revanche, ils attendent toujours de connaître leur prochain adversaire (Danemark, Norvège ou Suède).

0
0