Encore une fois, l’équipe de France a souffert jusqu’au bout, ce coup-ci face à l’Islande. Mais pour la 5e fois en 5 matches dans ce Mondial, les Bleus se sont imposés (26-28), portés par un Yann Genty crucial dans les buts en fin de partie et par l’adresse de Kentin Mahé et Dika Mem sur l’ensemble de la rencontre. Si, dans le jeu, la France est encore en rôdage, elle a fait, grâce à cette victoire, un pas important vers les quarts de finale, avant d’affronter le Portugal dimanche (20h30).
Pour survivre à l’équipe de France dans cette compétition, mieux vaut avoir le cœur bien accroché. Après ses fins de parties tendues face à la Suisse et l’Algérie, la formation de Guillaume Gille a encore donné des sueurs froides à ses supporters, ce vendredi, dans ce deuxième match du tour principal, face à des Islandais accrocheurs et qui ont souvent destabilisé les Bleus, notamment en défense. Cette fois, pourtant, les Tricolores ne sont pas passés à côté de leur entrée en matière, bien lancés par un Vincent Gérard solide dans ses buts (3-5, 9e).
Championnat du monde
Le Danemark reste sur le toit du monde
31/01/2021 À 18:05

Valentin Porte face au but lors d'Islande-France, au championnat du monde 2021

Crédit: Getty Images

Yann Genty, héros de la fin de partie

Mais les Bleus, malgré un Kentin Mahé toujours très bon dans son rôle de chef d’orchestre et auteur de plusieurs buts délicieux, ont encore connu quelques trous d’air qui ont revigoré leurs adversaires et compliqué leur partie. A l’image de ce ballon de +4 bazardé à la 26e minute, suivi de deux buts en contre des Islandais, qui sont revenus à une longueur (12-13) et ont regagné les vestiaires avec l’espoir de faire enfin tomber cette équipe de France (14-16).
Alors que Bjarki Elisson (8/12 au tir) et Viggo Kristjansson (6/8) ont mené la révolte en attaque côté islandais, les Français ont commencé à douter lorsque Viktor Hallgrimsson a commencé à enchaîner les parades. Et les offensives françaises ont balbutié, à l’image d’un Melvyn Richardsson qui a multiplié les mauvais choix. Menés (22-20), malmenés, les Bleus sont sortis de leur torpeur lors de l’entrée en lice de Genty, le gardien du PSG, à un quart d’heure de la fin.
Celui-ci a enchaîné les arrêts (52e, 54e) et réalisé une intervention importante en fin de rencontre (57e), pour permettre à Dika Mem, 7 buts lors de ce match et de mieux en mieux dans ce tournoi, de marquer le but de la victoire. Leaders du groupe 3 avec huit points, les Français auront besoin, pour rallier les quarts de finale, de ne pas s’incliner par plus de six buts d’écarts lors de leur dernier match du tour principal, face au Portugal.

Dika Mem face au but lors d'Islande - France, au championnat du monde 2021

Crédit: Getty Images

Championnat du monde
Pour les Bleus, des certitudes envolées ?
31/01/2021 À 17:18
Championnat du monde
Les Bleus rentreront bredouilles
31/01/2021 À 14:56