Une entame ratée, un retard conséquent rattrapé petit à petit, puis une avance dilapidée dans les dernières minutes du temps réglementaire avant de s’imposer en prolongation (35-32, a. p.). L’équipe de France a encore fait travailler ses nerfs et ceux de ses supporters lors de son quart de finale face à la Hongrie, mais ce sont bien les Tricolores qui se sont imposés, et passent en demi-finale où ils retrouveront, vendredi, la Suède, vainqueure du Qatar dans le même temps.

Championnat du monde
Pour les Bleus, des certitudes envolées ?
31/01/2021 À 17:18

Ils l’ont fait ! C’était leur objectif avant le début de ce tournoi, et les Bleus ont obtenu, au terme d’un match plein de retournements de situations face à la Hongrie, leur ticket pour le dernier carré. Pourtant, les Français ont totalement raté leur entame de partie. Avec un seul de ses neuf premiers tirs réussi, l’équipe de Guillaume Gille s’est vite retrouvée menée de 6 buts par une Hongrie qui a profité des nombreux contres offerts par son adversaire (1-7, 11e). Comme on pouvait s’y attendre, le duo Maté Lékai (5 buts) et Bence Banhidi (6 buts à 100% de réussite), a fait mal en attaque, mais peu à peu, les Bleus ont remis la tête à l’endroit.

Guigou a remis les Bleus dans le match

Ils le doivent surtout à leur capitaine, Michael Guigou, auteur de 4 buts d’affilée pour remettre sa troupe dans le match. Auteur d’un magnifique 6/6 au tir en quelques minutes, il a permis à la France de recoller ensuite au tableau d’affichage (7-9, 21e). Menés à la pause (14-16), les Tricolores ont profité de la baisse de régime des Magyars devant, du réveil de Dika Mem notamment de loin, mais surtout d’une bonne entrée de Valentin Porte pour passer devant (20-19, 40e).

Entré dans les buts à la place de Vincent Gérard, Yann Genty a encore réalisé plusieurs parades importantes et, de l’autre côté du terrain, l’équipe de France ne se heurtait quasiment plus à Roland Mikler. En menant de trois buts à un peu moins de quatre minutes du terme (30-27), les partenaires de Timothey N’Guessan ont pensé obtenir en 60 minutes leur qualification en demie.

Mais après ce qui a semblé une rechute de l’arrière gauche aux adducteur s- une blessure qui l’avait déjà privé de 4 matches dans ce tournoi - et plusieurs ballons dilapidés en attaque, ils ont été poussés en prolongation. Romain Lagarde, remplaçant de N’Guessan, Nicolas Tournat, au poste de pivot, ont fini de faire la différence côté français, pour permettre à leur équipe d’obtenir un 7e succès en autant de match à Gizeh, et de chavirer de bonheur. Ils ne s’interdiront plus rien désormais, à commencer par vendredi en demi-finale face à la Suède.

Championnat du monde
Les Bleus rentreront bredouilles
31/01/2021 À 14:56
Championnat du monde
Les Bleus savourent leur renaissance : "Si on nous avait dit ça, on aurait signé tout de suite"
29/01/2021 À 21:19