Getty Images

Danemark - Norvège, finale inédite

Danemark - Norvège, finale inédite
Par AFP

Le 26/01/2019 à 09:51Mis à jour Le 26/01/2019 à 09:52

CHAMPIONNAT DU MONDE - Le Danemark n'est pas le seul à avoir surpris vendredi. Les Danois retrouveront en finale la Norvège, vainqueur de l'Allemagne chez elle dans l'autre demie. Une finale inédite et qui verra aux prises l'habitué scandinave face à des Danois à la recherche de leur première couronne mondiale.

La Norvège et le Danemark s'affronteront dimanche (17h30) dans une finale du Mondial de handball inédite, devant le public danois à Herning, en quête tous les deux d'un premier titre.

Les Norvégiens, l'équipe qui a le plus progressé durant cette olympiade, se sont qualifiés pour leur deuxième finale d'affilée, de nouveau sur le terrain de l'adversaire, deux ans après leur défaite contre la France à Bercy. Ils ont créé la sensation en battant facilement, 31 à 25, l'Allemagne, qui partait favorite devant ses supporteurs. Il n'y a guère eu de suspense pendant cette rencontre dominée de bout en bout par les Scandinaves. L'Allemagne était invaincue depuis le début du tournoi, n'ayant perdu qu'un seul point il y a dix jours à Berlin contre la France (25-25) qu'elle retrouvera pour la médaille de bronze, également à Herning dimanche (17h30).

Les demi-finales ont montré que, contrairement à ce que beaucoup pensaient, la moitié de tableau disputée au Danemark était la plus relevée.

Deuxième manche

Il s'agira du deuxième match du tournoi entre le Danemark et la Norvège, le premier ayant été remporté nettement par les Danois 30 à 26. Ces derniers, déjà champions d'Europe (2008, 2012) et champions olympiques (2016), complèteraient leur palmarès avec un titre mondial. Ils ont déjà perdu trois fois en finale, en 2013 contre l'Espagne, en 2011 contre la France et en 1967 contre la Tchécoslovaquie.

Contre l'Allemagne, les Norvégiens ont pris la tête après un gros quart d'heure de jeu et ne l'ont plus lâchée. En deuxième période, ils ont contrôlé la situation avec une avance de deux à quatre buts.

L'arrière norvégien Magnus Rod a été le meilleur marqueur du match avec 7 buts. Le pivot Bjarte Myrhol et l'arrière du PSG Sander Sagosen ont marqué six fois chacun. Côté allemand, l'ailier Uwe Gensheimer, du PSG également, a marqué sept buts (dont 4 penalties).

0
0