Les Bleus vont savoir où ils en sont. Après une préparation chaotique, et à cinq jours du début de l'Euro 2022 (13-30 janvier), les handballeurs français, champions olympiques à Tokyo cet été, vont pouvoir se jauger face à l'Allemagne ce dimanche (19h05). C'est à Francfort, dans le centre de l'Allemagne, que la troupe de Guillaume Gille a posé ses valises samedi, avant de disputer dimanche son unique match de préparation face à la Nationalmannschaft d'Alfred Gislason à Wetzlar à une cinquantaine de kilomètres au nord de Francfort.
Le sélectionneur des Bleus a annoncé vendredi sa liste des vingt joueurs retenus pour disputer l'Euro, mais il ne s'est rendu sur les rives du Main et du Lahn, affluents du Rhin, qu'avec 17 joueurs, puisque son capitaine Valentin Porte a été testé positif au Covid-19 et doit observer une période d'isolement. Un retour ne sera possible que s'il présente deux tests négatifs espacés d'au moins 24 heures, cinq jours après l'infection.

Karabatic capitaine

Championnat d'Europe
Chez les Bleus, parole à la défense
IL Y A UNE HEURE
Pour la première fois dans son immense carrière en équipe de France, c'est Nikola Karabatic qui sera le capitaine des Bleus dimanche soir, pour sa 325e sélection sous le maillot bleu. Il assurera l'intérim jusqu'au retour de Valentin Porte. En plus de Porte, le gaucher Julien Bos et le pivot Théo Monar, qui n'étaient pas dans la bulle à Créteil pour la préparation, ne seront pas présents en Allemagne et n'intègreront le groupe qu'une fois leurs tests PCR validés.

Karabatic : "C'est incroyable, je n’ai même plus de force pour ressentir les émotions"

La reprise épidémique a touché le groupe entre la fin décembre et le début janvier. A cette gestion sanitaire sont venus s'ajouter plusieurs blessés de poids, entre Timothey N'Guessan, Nedim Remili et Luka Karabatic. Dans cette préparation chamboulée, Elohim Prandi a été victime d'une agression au couteau dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.
Les Français n'ont finalement pu s'entraîner au complet qu'à partir du milieu de la semaine, et ont préféré ne disputer qu'un seul match de préparation, pour se donner du "temps de travail". "On vient de boucler une phase de préparation importante de travail sur nous, sur le jeu. On a l'envie avec ce week-end qui démarre de basculer dans quelque chose de plus spécifique tourné vers l'Euro 2022", a expliqué le sélectionneur lors d'un point presse en visioconférence.

L'Allemagne rajeunie

La rencontre de dimanche face à des Allemands en forme (vainqueurs de la Suisse 30-26 vendredi) permettra d'en savoir un peu plus sur les options tactiques qui s'offrent à Guillaume Gille, et surtout dans quel état de forme physique les Bleus se présenteront en Hongrie pour l'Euro 2022.
"L'équipe d'Allemagne est très jeune, avec beaucoup de qualités, mais manque dans sa largeur de banc d'un peu d'expérience. Mais comme la Bundesliga sait les produire, cette équipe est faite de beaucoup de bons joueurs en devenir", se méfie le sélectionneur, qui suit d'un oeil attentif le handball Outre-Rhin, lui qui a évolué pendant dix saisons à Hambourg.
Ligue des champions
Metz se reprend contre Kastamonu
IL Y A 6 HEURES
Championnat d'Europe
Porte sur l'absence de Konan : "On se doutait bien que le Covid allait nous tomber dessus"
IL Y A 9 HEURES