Les handballeurs français, champions olympiques cet été à Tokyo, se sont inclinés sur le fil contre l'Allemagne 35 à 34, pour leur unique match de préparation à l'Euro-2022 (13-30 janvier), dimanche en début de soirée à Wetzlar (centre). Devant de quatre buts à la pause (18-14), les Français ont plus souffert en défense, en manque de rythme après une préparation chaotique, et ont subi la force de frappe allemande à distance.
Malgré les parades de Vincent Gérard dans les dix dernières minutes du match, ils se sont finalement inclinés d'un but, sur un tir de Luca Witzke à la dernière seconde. Lundi, les Français s'envoleront pour Szeged depuis Francfort.
Championnat d'Europe
Chez les Bleus, parole à la défense
IL Y A 3 HEURES
En Hongrie, ils affronteront la Croatie jeudi (20h30), pour leur premier match du 1er tour de l'Euro 2022. Les joueurs de Guillaume Gille joueront ensuite contre l'Ukraine (samedi, 18h00) et la Serbie deux jours plus tard (lundi, 20h30).

Première comme capitaine pour Nikola Karabatic

Les Français, réunis pour deux modules de préparation à Créteil fin décembre et début janvier, ont mis derrière eux une partie des péripéties qui les ont touchés ces trois dernières semaines (tests positifs au Covid pour plusieurs joueurs, blessures de Nedim Remili et Luka Karabatic, agression au couteau dont a été victime Elohim Prandi), pour se jauger face à l'Allemagne.
Avec Nikola Karabatic pour la première fois dans le rôle de capitaine, les joueurs de Guillaume Gille ont réalisé une première période très solide défensivement, avec toutefois quelques difficultés face aux ailiers allemands Marcel Schiller (à gauche) et Kai Häfner (à droite).
Les Français ont regagné le vestiaire avec un avantage de quatre buts (18-14), mais la seconde période a été plus difficile, notamment face aux artilleurs allemands Julius Kühn, Timo Kastening et Sebastian Heymann.
"On a fait une très bonne première mi-temps. En deuxième, on se met dans le rouge sur des erreurs techniques, des pertes de balle, des erreurs qui nous plombent parce qu'ils mettent des buts faciles sur contre-attaque", a commenté Nikola Karabatic.

Gérard a retrouvé les Bleus

Vincent Gérard, qui n'a pas effectué la préparation à Créteil à cause d'un drame familial, a réalisé deux belles entrées pour les dix dernières minutes de la première et de la seconde période. Ses parades en fin de match ont permis aux Français de recoller au score (de 31-28 à 32-32), mais il n'a rien pu faire sur le tir à la dernière seconde de Luca Witzke qui a donné la victoire aux Allemands.
"On a une belle profondeur d'effectif, que l'on souhaite utiliser pleinement. C'est aussi important à chacun de trouver ses repères. Il nous manque du temps de travail, il nous manque des automatismes, mais on est là pour continuer à travailler et faire en sorte d'être prêt pour débuter l'Euro", a estimé le sélectionneur.
"On aurait préféré avoir une victoire, je pense que c'était à notre portée aujourd'hui, mais c'est comme ça. Il y a un très gros match qui nous attend face à la Croatie, pour commencer l'Euro, on pas le droit à l'erreur", a prévenu Nikola Karabatic, capitaine par intérim dans l'attente d'un éventuel retour de Valentin Porte, positif au Covid-19 jeudi.
Ligue des champions
Metz se reprend contre Kastamonu
IL Y A 8 HEURES
Championnat d'Europe
Porte sur l'absence de Konan : "On se doutait bien que le Covid allait nous tomber dessus"
IL Y A 11 HEURES