Par Antoine Piollat
Une semaine après son quart de finale aller manqué dans les derniers instants, avec une lourde défaite à la clé (30-25), les Nîmois ont remis le bleu de chauffe, en espérant un exploit. Mais malgré leur retard, les Gardois voulaient y croire. L'ardeur de la Green Team s'est fait sentir d'entrée de match. Pour autant, l'engagement déployé n'a pas toujours été couronné de succès, et le démarrage a été poussif (4' : 1-3).

Le résumé du match nul de Nîmes contre le Medvedi Chekhov en vidéo

Championnat D1
Nantes concède le nul à Toulouse et cède du terrain
HIER À 18:02
Comme lors de la terrible seconde période de mardi dernier, Sergei Kosorotov et Alexander Kotov ont mis à mal les Nîmois par leurs shoots de loin. Mais comme la semaine passée, Mickaël Guigou est également précieux à la marque, et l'USAM reste au contact (11' : 6-6). Pourtant, alors qu'on attend une formation gardoise impériale et à même de renverser la vapeur, on sent des Nîmois peu en place, et peu adroit face à la cage. En témoignent les difficultés rencontrés par les gauchers, où Luc Tobie et Vid Kavticnik ont, comme la semaine dernière, eu du mal à faire la différence. Sur son aile, Mohammed Sanad ne s'en sort malheureusement pas mieux pour son retour, avec de nombreux échecs au shoot malgré de bonnes positions de tir.

Un sursaut nîmois vite réprimé

Pour autant, c'est ce même Luc Tobie qui relance les espoirs des siens à la 18ème, provoquant du même coup l'exclusion de Kosorotov (9-8). Le temps mort de Maksimov ne semble pas porter ses fruits dans un premier temps, avec une première perte de balle, mais les Verts vont imiter les Russes et lâcher de nombreux ballons. Artsem Kulak n'en demandait pas tant, et les siens assènent un 4-0 aux Français. Le temps mort de Franck Maurice est posé, Nyateu et Tobie cèdent leur place à Minel et Kavticnik (24' : 9-12). Malheureusement, la Green Team gaspille de trop précieuses munitions : Contre-attaques chaotiques, mauvaises passes, tirs manqués.
Pour autant, le retard de 3 buts n'est pas encore insurmontable. Jean-Jacques Acquevillo s'illustre par un puissant tir à la hanche centrale, Mohammed Sanad ouvre son compteur sur contre-attaque, et malgré un lob manqué de Guigou sur 7m, Nîmes n'est pas perdu à la pause (MT : 11-12). Avec une longueur de retard (soit 6-7 buts à remonter pour la qualification), l'affaire semble mal embarquée. Pour autant, les Nîmois menaient de deux longeurs à la pause la semaine dernière.

Une étincelle mais pas de feu

Malheureusement, au retour des vestiaires, les affaires ne s'arrangent pas. Une perte de balle sur la première action puis une contre-attaque, et toujours de grandes difficultés éprouvées en attaque. L'USAM fait la course derrière, mais parvient à ne pas se faire distancer, grâce à des buts de Tobie ou Rebichon. Dans la douleur, le retour aux affaires de Nyateu permet de recoller, et c'est ce dernier qui plante le 17ème but des Verts (47' : 17-17). Après un pastis de Desbonnet, Guigou sert une passe lumineuse à Benjamin Gallego qui prend l'avantage à 12 minutes du terme. La qualification n'est finalement qu'à 4 longueurs.
L'espoir n'est pourtant que de courte durée. Sergei Kosorotov, principal danger russe après la sortie d'Alexander Kotov à la pause, remet les siens devant. Puis le jeune arrière gauche russe marque une nouvelle fois sur pénalty, Luc Tobie fait une passe en touche avant d'être exclu pour deux minutes sur l'action suivante, et c'en est fini des espoirs de qualification européenne (53' : 19-21). L'entrée de Romain Tesio, peut en verve la semaine passée, apporte toute son énergie et sa jeunesse dans une bataille pourtant perdue. Avec 3 buts de suite, le jeune gaucher maintient les siens dans la course à la victoire (57' : 22-22). Hesham et Tesio, encore, arrachent le match nul en fin de match, mais cela ne balaise pas le triste résultat : L'aventure européenne de Nîmes se termine ce soir pour cette saison (SF : 24-24). Les joueurs de Vladimir Maksimov affronteront les Allemands des Rhein-Neckar Löwen lors des quarts de finale.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Brest décroche son premier Final 4
HIER À 16:17
Ligue des champions
Un PSG sérieux et appliqué a confirmé face à Celje : le résumé de la qualification en vidéo
08/04/2021 À 22:20