Getty Images

Nantes-PSG et Montpellier-Skopje seront les affiches du Final Four de la Ligue des champions

Le PSG a rendez-vous avec Nantes, Montpellier avec Skopje
Par AFP

Le 02/05/2018 à 12:52Mis à jour Le 02/05/2018 à 13:24

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Paris SG affrontera Nantes et Montpellier sera opposé au Vardar Skopje, tenant du titre, en demi-finale de la Ligue des champions de handball à Cologne, le 26 mai, selon le tirage au sort effectué mercredi.

On connaît les affiches du Final Four de la Ligue des champions. Effectué mercredi, en fin de matinée, le tirage au sort des demi-finales a réservé un sort forcément complexe aux quatre demi-finalistes. Gros outsider au titre, le Paris Saint-Germain devra en découdre avec Nantes le 26 mai prochain à Cologne. Finaliste en titre, le club de la capitale est toujours en quête de son premier titre européen.

Un Final Four historique

De l'autre côté, Montpellier aura lui aussi fort à faire. Le leader du championnat de France devra en découdre avec le Vardar Skopje. Tenant du titre de la compétition, le club macédonien sera en quête d'un deuxième sacre en Ligue des champions. Pour son entraîneur, l'Espagnol Raúl González Gutiérrez, un nouveau titre européen lui permettrait de boucler la boucle avec la manière avant de rejoindre le Paris Saint-Germain la saison prochaine.

C'est la première fois que trois clubs français se qualifient en même temps pour le Final Four, le PSG ayant échoué en demies en 2016 et en finale en 2017. Nantes et Montpellier participeront pour la première fois, même si le MHB est le seul à avoir été champion d'Europe, en 2003, dans une autre formule.

Nantes, des retrouvailles pour Paris

Le PSG disputera sa troisième demi-finale européenne d'affilée contre un club qu'il connaît parfaitement, l'affiche étant devenue un classique du haut du tableau français depuis plusieurs saisons. Les Parisiens, favoris pour un premier sacre, ont souvent eu le dessus, leur dernière victoire, en Championnat, datant du 12 avril à Coubertin (31-29). Mais les Nantais sont capables de créer la surprise, comme en tout début de saison en finale du Trophée des champions (32-26).

La confrontation ne sera pas une première non plus en Ligue des champions. L'an passé, le PSG avait éliminé en huitièmes de finale le "H" qui en était alors à sa première participation à l'épreuve-reine. Pour l'arrière croate de Paris Luka Stepancic, affronter une vieille connaissance n'est pas forcément un avantage. "Contre un club qu'on ne rencontre pas souvent, on peut surprendre par la tactique, là on n'aura rien à cacher ni rien de nouveau à montrer. On sait à quoi on s'attendre", a-t-il dit.

Le Hongrois de Nantes Rudolf Faluvegi a estimé que l'essentiel était de "garder le bon état d'esprit d'outsider qui a amené le club jusqu'à Cologne, pour continuer à écrire cette histoire et pour que le rêve continue". L'affiche Montpellier-Vardar est plus originale, mais n'est pas inédite. Les deux derniers matchs datent de la saison 2015-2016, en phase de poule, et avaient été gagnés tous les deux par Skopje. L'an passé, le Vardar avait battu le PSG en finale d'un but. "Toutes les équipes sont bonnes donc je n'avais pas de préférence. Le Vardar a très bien joué pendant la deuxième partie de la saison", a dit le Slovène du MHB Vid Kavticnik. Montpellier est le seul club français à avoir gagné la Ligue des champions, en 2003, mais n'a jamais participé au Final Four, formule créée en 2010. La finale aura lieu le 27 mai dans la Lanxess Arena de Cologne.

Mikel Hansen lors de PSG / Kielce en Ligue des champions
0
0