Getty Images

Montpellier ne lâche rien

Montpellier ne lâche rien
Par AFP

Le 16/02/2019 à 20:23Mis à jour Le 16/02/2019 à 20:28

LIGUE DES CHAMPIONS - Montpellier devait gagner pour espérer. Montpellier l'a fait. A Kielce (27-28), les Héraultais ont rempli leur mission. Mais il reste du chemin pour voir la phase finale...

Montpellier reste en vie en Ligue des champions grâce à sa victoire samedi en Pologne contre Kielce (27-28). Il reste deux matchs au champion d'Europe en titre pour arracher une place en phase finale. Tous les deux seront extrêmement difficiles, contre Barcelone la semaine prochaine puis au Vardar Skopje, soit les deux premiers de la poule.

Les Montpelliérains, qui se reprennent in extremis après un début de saison européen désastreux, doivent finir devant Brest et Kristianstad. Les Bélarusses sont à égalité avec eux (3 victoires, 1 nul, 8 défaites) grâce à leur succès sur Rhein Neckar samedi, mais ont un calendrier plus favorable. Les Suédois sont deux points derrière avant leur déplacement au Barça dimanche.

Montpellier a eu chaud

Dans cette ligne droite où il rencontre les trois clubs qui l'ont précédé au palmarès de la Ligue des champions, le MHB avait une occasion en Pologne car Kielce était privé de plusieurs éléments majeurs dont les frères Dujshebaev, fils de l'entraîneur Talant. Il l'a saisi, en tremblant jusqu'au bout. Les hommes de Patrice Canayer avaient cinq buts d'avance à 12 minutes de la fin (23-18) grâce à Mathieu Grébille et Melvyn Richardson (6 buts chacun) lorsqu'un passage à vide en attaque et un 5-0 pour les Polonais ont failli faire tourner le match.

On a encore craint le pire à sept secondes de la sirène lorsque le Lituanien Jonas Truchanovicius a manqué une balle de match seul devant le gardien. Mais le vétéran Michaël Guigou, pourtant fâché avec son club qui n'a pas prolongé son contrat pour l'an prochain, était là pour réussir l'interception décisive et assurer la deuxième victoire d'affilée des siens après celle de la semaine dernière contre Brest. Mercredi, c'est lui aussi qui avait inscrit le but de la victoire à Istres, en Starligue, à quelques secondes de la fin.

0
0