Alors que beaucoup citaient le Paris Saint-Germain comme l’un des favoris de ce carré final avec Barcelone, les Danois d'Aalborg ont une nouvelle fois montré qu’aucun statut n’existe à Cologne. "On a décidé de mettre des favoris et des outsiders sur ce Final Four, je pense qu’on a assez vu que ça ne voulait rien dire, résume Nédim Rémili, dépité par cette nouvelle élimination. Tout le monde galère pour arriver ici, c’est très dur, mais sur place il faut livrer un gros match, complet, sur 60 minutes. Je vais refaire un discours que vous m’avez déjà entendu répéter : on va revenir meilleurs l’année prochaine. C’est moche mais c’est la vérité… ça nous fuit."

Ce but de prestidigitateur de Solé n'a pas suffi au PSG

Sportivement, la frustration est d’autant plus grande que les champions de France avaient montré de la maîtrise dans le premier acte, et ont attaqué fort la seconde période, montant l’écart à 5 unités à 20 minutes du terme. "Ça n’a pas marché ce soir, déplore Luc Steins. Ils ont attaqué intelligemment et on n’a pas trouvé de solution pour les bloquer. Malgré nos changements défensifs, on n’a pas pu aider nos gardiens, et ils trouvaient toujours la solution. Je ne pense pas qu’on n’ait cru qu’on avait déjà gagné le match [lorsqu’on était à +5], mais tout peut se passer dans le handball. On l’a vu ce soir."
Ligue des champions
Du lourd pour le PSG, Montpellier et Metz, de l'air pour Brest
02/07/2021 À 09:56
On a manqué de rigueur
Même son de cloche du côté de l’arrière droit parisien : "Le match nous a échappé. on a été solides en première mi-temps, avec beaucoup de justesse défensive, mais c’est exactement ce qui nous a manqué en deuxième mi-temps. Eux ont joué normalement mais on n’a pas su être rigoureux en défense pour les empêcher de nous nuire. Ils ont très bien trouvé des solutions à l’intérieur et ont eu des solutions très variées. C’est une équipe qui joue très bien au ballon et aujourd’hui on n’a pas su répondre présents."
Mais qu’a-t-il manqué aux Parisiens ce soir ? "On a mis beaucoup d’énergie, on a recommencé fort après la pause mais ensuite on a manqué de rigueur, analyse Rémili. L’intensité était là, mais eux sont restés sereins, maîtres de leurs émotions et ont su garder leur avance avec un gardien [Simon Gade] en chaleur. Alors que nous, en face, ça ne nous réussissait pas…
À Cologne, Antoine Piollat
Ligue des champions
Le PSG et Montpellier disputeront la prochaine C1, Nantes devra se contenter de la C2
29/06/2021 À 12:26
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48