Par Nolann Rock
Des larmes de la défaite aux cris de la victoire. Il fallait se remobiliser pour le Metz Handball après sa défaite aux Arènes contre Kristiansad, la première depuis 4 ans. Et c’est directement dans la bain de la même compétition, la Ligue des champions, que les joueuses de Manu Mayonnade ont réagi. Face à Bietigheim, elles n’ont pas laissé passer l’opportunité de se relancer.
L’entame de rencontre a ressemblé à un cafouillis de handball. Les deux équipes ont commis beaucoup de déchets techniques et se sont échangé la tête au tableau d’affichage. Dinah Eckerle a réalisé les premières parades qui ont permis par la suite à la défense messine de se mettre en place. Si dans les cages adverses, Sando a répondu à son homologue, Olga Perederiy, avec 2 réalisations consécutives, a permis à Metz de faire le premier break dans le match (4-7, 14′). Bietigheim posait alors son temps-mort. Le jeu s’est enfin posé, ce qui a offert aux Allemandes la possibilité de revenir à hauteur grâce au tir de Naidzinavicius dans le but vide (9-9, 20′). Mais à peine revenu au score, Manu Mayonnade a fait entrer Méline Nocandy. Avec leur meneuse de jeu, les Messines ont repris le large, s’appuyant encore sur leur défense. Alors que le plus dur semblait être fait, les Dragonnes ont piétiné et laissé leurs hôtes proches au score (12-13, 26′). Loin d’être impérial offensivement, mais avec une Dinah Eckerle à 40% sur la première période, Metz a placé un dernier coup d’accélérateur pour rentrer en tête à la pause (12-16, MT).
Ligue des champions
Du lourd pour le PSG, Montpellier et Metz, de l'air pour Brest
02/07/2021 À 09:56

Plus de maîtrise en seconde période

En confiance après cette fin de premier acte, le Metz Handball est reparti sur un gros rythme pour les 30 dernières minutes. Les locales ont buté sur une défense jaune et bleu hermétique. Profitant des récupérations de balles, les Messines ont creusé l’écart dès la reprise. Bietigheim mené de 7 buts, Markus Gaugish a posé son temps-mort, mais Debbie Bont a profité d’une nouvelle perte de balle pour aller marquer en contre-attaque (19-27, 47′). Naidzinavicius et Berger ont tout tenté, comme un kung-fu de la demie pour son ailière. Alors que l’écart semblait être fait, les Dragonnes ont été moins efficace en attaque, et Bietigheim a refait un peu de son retard à l’entame du money-time (25-29, 55′). Mais Eckerle a refermé la boutique derrière et ses coéquipières ont pu reprendre un avantage définitif pour s’imposer en Allemagne (25-33, SF).
Grâce à ce succès conjugué aux défaites de Rostov et Vipers, le Metz Handball reste en course pour les deux premières places du Groupe A. Il restera une rencontre à ces Messines pour espérer le meilleur classement possible.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Le PSG et Montpellier disputeront la prochaine C1, Nantes devra se contenter de la C2
29/06/2021 À 12:26
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48