Devant son public, le PSG s'est qualifié pour son cinquième Final Four de la Ligue des champions. Alors que 800 personnes étaient autorisées à venir les encourager à Coubertin, les Parisiens sont parvenus à renverser le THW Kiel en s’imposant de six buts (34-28) après s’être inclinés de deux longueurs à l’aller. Vainqueurs de la Coupe de France et bien partis pour remporter le championnat, les Rouge et Bleu tenteront de remporter leur première Ligue des champions et réaliser un triplé historique à Cologne le 12 et 13 juin prochains.
Les hommes de Raul Gonzalez ont été à la hauteur de l’événement. Pour obtenir leur ticket pour le Final Four, les Parisiens ont réalisé un match solide de la première à la dernière minute. En première période, les Rouges et Bleus ont pris la rencontre en main et ont gardé l’avantage au score jusqu’à la pause (16-15). Lors du second acte, le PSG a maintenu son rythme et a moins concédé de buts, poussant même les joueurs de Kiel à la frustration à l’image de l’exclusion de Sander Sagosen.
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48
En première période, le PSG a été bien en place défensivement avec une défense en 5+1. Les joueurs au maillot Hechter ont su mettre l’engagement nécessaire et être présent sur les lignes de passes des joueurs de Kiel, les poussant à rater leurs transmissions. En parallèle, emmenés par un très bon Elohim Prandi (5/5 à la pause), les joueurs de la capitale ont été efficaces devant le but de Niklas Landin avec 16 buts. Vincent Gerard a, quant à lui, eu du mal à briller avec seulement 17% d’arrêts à la pause.

Genty décisif, Kiel finit par craquer

En seconde période, Yann Genty est entré pour garder les buts du PSG. Et l’a très bien fait. Auteur d’un pastis à la 41e, le portier de 29 ans a profité de la présence du public à Coubertin pour haranguer la foule et pousser la salle à encourager ses coéquipiers. Un soutien important, qui a poussé les Parisiens à redoubler d’efforts et les Zèbres à la frustration. Après un mano à mano durant les trois quarts de la rencontre, la différence s’est finalement faite dans le dernier quart d’heure avec une disette de quatre minutes pour Kiel. Prandi (9 buts en fin de rencontre), Remili (7) et Nahi (6) en ont profité pour creuser l’écart. Et après un nouveau pastis de Genty à la 51e, le PSG comptait un avantage de six buts.
Un écart jamais rattrapé par les Zèbres, qui ont fini par craquer en fin de rencontre à l’image de leur meilleur joueur, le demi-centre danois Sander Sagosen, exclu après une sanction de deux minutes et une contestation (54e). Les Parisiens, solides jusqu’à la fin de la rencontre, ont géré leur avance et a obtenu leur ticket dans une salle de Coubertin peuplée de supporters. Des supporters, qui, on l’espère, pourront être présents à Cologne en juin prochain pour pousser les hommes de Raul Gonzalez dans leur cinquième Final Four et les aider à décrocher, pourquoi pas, la première Ligue des champions de leur histoire, après avoir éliminé l’ogre Kiel en quarts de finale.
Ligue des champions
Petite consolation pour le PSG
13/06/2021 À 14:49
Ligue des champions
Après la désillusion, la peur du vide pour Nantes et Paris
12/06/2021 À 20:57