Par Mickaël Georgeault
Alors que la fin de la phase de poules se rapproche, chaque équipe cherche à finir à la meilleure place pour tomber sur un adversaire abordable en huitièmes de finale. Mais le classement actuel reste difficilement lisible : le Paris Saint-Germain, cinquième de la poule A, compte quatre matchs de retard alors que son adversaire du soir, le Meshkov Brest, est à jour avec 11 matchs joués. Les Biélorusses, troisièmes, ne comptent pour autant que trois points d’avance sur le club de la Capitale. Sous les yeux du président Nasser Al-Khelaïfi, les Parisiens cherchaient donc déjà à réduire l’écart sur cet adversaire direct pour les places d’honneur.

Un trou d'air puis une montée en puissance : Le PSG a fini par trouver la clé

Ligue des champions
Du lourd pour le PSG, Montpellier et Metz, de l'air pour Brest
02/07/2021 À 09:56
Paris entame bien la rencontre, Kamil Syprzak est bien trouvé par ses arrières et marque trois des quatre premiers buts parisiens (4-2, 5’). Le PSG, qui accroît son avance à trois buts suite à une double supériorité numérique (6-3, 8’), garde son avantage grâce à une défense plutôt solide autour de Viran Morros et de Dainis Kristopans. C’est suite à un bon block de ce dernier que les Parisiens prennent quatre buts d’avance, après une action conclue par Syprzak (12-8, 20’).

Paris serein hormis un coup de mou en début de 2e période

Mais Brest a de la ressource. D’abord, alors que Vincent Gérard est peu en réussite (1 arrêt en première période), Ivan Matskevitch remporte des face-à-face et s’offre même deux pastis en première période. Surtout, Stas Skube, à la mène, parvient à déstabiliser la défense parisienne et à se créer des failles (4 buts en première période). Paris parvient tout de même à garder l’avantage, surtout grâce à ses ailiers. Benoît Kounkoud marque d’ailleurs un but venu de nulle part pour redonner trois buts d’avance au PSG à la pause (15-12, 30’).
Les Parisiens reviennent bien en deuxième période (18-14, 35e), avant de connaître un passage à vide, qui concorde avec l'exclusion définitive de Dylan Nahi (36e). Les Parisiens prennent quatre buts d'affilée, et Mikita Vailupau, l'ailier biélorusse, donne même l'avantage aux siens en contre (19-20, 41e). Mais ce trou d'air est de courte durée. Les actions parisiennes vont de nouveau au bout, alors que le Meshkov bafouille et que Yann Genty repousse les quelques tirs adverses. Paris réalise à son tour une série à 6-0, le défenseur Viran Morros y allant même de son but en contre (25-20, 47e).
Les hommes de Raul Gonzalez s'évertuent alors à maintenir leur avance alors que le Meshkov tente le tout pour le tout en passant à sept joueurs de champ en attaque dans les dix dernières minutes. Mais sans réussir à chaque fois : suite à un arrêt de Yann Genty, Dainis Kristopans envoie le ballon dans le but vide et donne sept buts d'avance aux Parisiens (30-23, 53e), de quoi garantir une fin de match tranquille. Le double arrêt de Yann Genty dans les dernières secondes permet au champion de France en titre de remporter le match avec sept buts d'avance (33-26). Paris se rattrape ainsi de son match aller, perdu après une mauvaise première période (31-30), et se positionne avant le rattrapage des rencontres en retard, notamment la semaine prochaine. On y verra alors un peu plus clair sur le classement du groupe A.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Le PSG et Montpellier disputeront la prochaine C1, Nantes devra se contenter de la C2
29/06/2021 À 12:26
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48