Par Alexandre Riotte
Le coup est passé si près. Si Barcelone était favori dans son antre, Nantes s'est accroché dans ce début de match. Emil Nielsen est bien rentré dans sa rencontre avec 3 arrêts. Les visiteurs profitent du 2 minutes d'Haniel Langaro pour prendre 2 longueurs d'avance (2-4) puis 3 suite à la réalisation d'Alexandre Cavalcanti (3-6, 8e). Moins efficace, le "H" voit son adversaire revenir à un but. Même avec 2 suspensions temporaires consécutives, le club français conserve sa petite avance avec un shoot réussi de Théo Monar (6-8, 12e).

Un Nielsen des grands soirs, un Rivera virevoltant et pourtant le "H" s'incline d'un but à Barcelone

Ligue des champions
Brest arrache le nul chez le leader Esbjerg
13/02/2022 À 21:04
Les statistiques sont équilibrées au niveau du shoot entre les 2 équipes avec 56% d'efficacité. L'ancien Montpelliérain Jure Dolenec permet au Barça d'égaliser. Le HBC Nantes connaît un temps plus faible avec quasiment 5 minutes sans marquer, ce qui pousse le coach Alberto Entrerrios à poser son temps-mort (10-10, 20e).

Le joli but de Valero Rivera face au Barça

Pour les Ligériens, ce match n'est pas forcément la priorité de la semaine avec la réception d'Aix dimanche. Et pourtant, ils réalisent un match cohérent en conservant leur avantage. La petite pause d'une minute a été très utile pour l'actuel cinquième de Lidl Starligue. Il inscrit un 4-1 et reprend les 3 buts d'avance qu'il avait quelques minutes auparavant suite à la réalisation de Kiril Lazarov (11-14, 24e). Portée par un très bon Nielsen à 9 arrêts en 30 minutes, l'équipe nantaise réalise la sensation en cette première période. Elle mène de 3 buts sur le parquet du Palau Blaugrana avant de rentrer aux vestiaires (14-17, M-T).

La différence dans le money-time pour le FC Barcelone

Le début de seconde période est très offensif entre les deux équipes. Nantes se complique la tâche avec des tirs pris trop rapidement et quelques pertes de balle. Il n'en fallait pas plus pour que le FC Barcelone revienne. Dika Mem répond présent dans cette entame avec déjà 3 shoots réussis. Les Blaugranas inscrivent un 8-4 en 9 minutes et prennent l'avantage dans cette confrontation (22-21, 39e).
Comme Nielsen, l'autre portier danois, Kevin Möller, champion du monde lui-aussi, réalise une belle partie avec 11 arrêts. Sur l'attaque suivante, Aleix Gomez permet à Barcelone de posséder 2 buts d'avance au tableau d'affichage (24-22, 45e). Face au leader de la poule, invaincu depuis décembre 2015 en Ligue des Champions à domicile, le "H" résiste et fait douter l'équipe espagnole. Adrian Figueras égalise et met les équipes dos à dos alors qu'il reste un peu plus de 10 minutes à jouer (25-25, 50e).
Dans le money-time, les locaux vont faire la différence avec quelques imprécisions nantaises dans la défense. Les visiteurs auront tenu la dragée haute à ce mastodonte du handball européen et international avec une défaite d'une courte tête 30-29. Avec 45% d'arrêts, Nielsen a longtemps fait espérer un espoir d'une grosse sensation. Tout comme Rivera, auteur de 9 buts.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Un temps accroché, Metz a fini par se détacher : le résumé de sa victoire face à Odense
12/02/2022 À 20:20
Ligue des champions
La chaude ambiance n'y a rien fait : le PSG a surclassé Porto
25/11/2021 À 22:12