Par Lanfillo
Moins de dix jours après s’être largement imposé en Croatie, Nantes retrouvait Zagreb pour un autre match reporté, cette fois de la sixième journée de la poule B de la Ligue des champions. Depuis, Zagreb a changé d’entraîneur, et montre en tout cas un visage plus conquérant qu’il y a dix jours en début de rencontre. Dans un premier temps, Nantes répond bien. Sa défense prend petit à petit le dessus, et en contre, Valero Rivera offre le premier écart de deux buts au H (7-5, 13′). Les offensives suivantes sont souvent conclues par Adria Figueras, bien trouvé au milieu de la défense croate (9-6, 15′).
Zagreb bute aussi sur Cyril Dumoulin, qui remporte deux face à face à suivre (17′), mais il ne se fait pas distancer. Le champion de Croatie propose une défense à plat efficace qui pose de plus en plus de problèmes à Nantes. Gênés, les Nantais ne parviennent plus à s’approcher du but et ne marquent que deux buts dans les douze dernières minutes de la deuxième période. Zagreb est patient, et remonte progressivement son retard avec des contres bien gérés. David Mandic, sur penalty, égalise (11-11, 23′), puis son équipe prend l’avantage peu après. Elle a même des occasions de prendre deux buts d’avance, mais Cyril Dumoulin est décisif (29′). Zagreb regagne finalement les vestiaires avec un but d’avance, marqué juste avant la sirène (13-14, 30′).
Ligue des champions
Brest a attendu le dernier quart d'heure pour se détacher : le résumé du succès contre Esbjerg
IL Y A 6 HEURES

Un combat jusqu'à la dernière minute

Nantes repart du mauvais pied en deuxième période : son ancien pivot Senjamin Buric, puis David Mandic marquent dès la première minute (13-16, 31′). Mais la défense du H se reprend vite et, en contre, Kiril Lazarov ne tarde pas à égaliser avec une feinte astucieuse (16-16, 35′). L’axe défensif Pechmalbec-Feliho stabilise la défense nantaise qui récupère des ballons et permet à Valero Rivera d’aller marquer en contre (20-18, 38′). Le coach de Zagreb Ivica Obrvan pose son temps-mort (38′), et Zagreb stoppe l’avancée nantaise.
L’écart se stabilise, et si Nantes ne lâche pas la tête au tableau d’affichage, c’est surtout grâce à Valero Rivera. L’Espagnol est décisif en contre ou sur penalty, et permet à son équipe de garder deux buts d’avance avec son dixième but personnel (24-22, 43′). Mais les Croates restent au contact. Emil Nielsen a remplacé Cyril Dumoulin dans les buts ligériens, mais les Croates ne sont pas moins efficaces (25-25, 49′).
Dans les dernières minutes, le suspense reste entier, d’autant que Valero Rivera (53′) puis Kiril Lazarov (55′) manquent leurs penaltys face à Radivoje Ristanovic. Zagreb en profite pour reprendre l’avantage (27-28, 55′). Alberto Entrerrios décide alors de jouer les attaques à sept joueurs de champ dans les cinq dernières minutes, et de changer de défense. Stratégie payante : Nantes marque, et n’encaisse plus de buts (29-28, 57′), aussi grâce à Emil Nielsen, décisif à une minute de la fin. Rivera échoue encore à sept mètres contre Ristanovic, mais Aymeric Minne assure le succès nantais, qui se termine sur un dernier arrêt de Nielsen (30-28). Nantes a souffert, mais s’assure les deux points de la victoire contre le dernier de la poule, qui enchaîne sa douzième défaite en autant de rencontres européennes cette saison. Avec cette victoire, Nantes revient à deux points de Zaporozhye et d’Aalborg, et peut encore espérer finir dans la première moitié du tableau, à deux journées de la fin.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Celje pour Paris, Nantes affrontera Kielce en huitièmes de finale
04/03/2021 À 20:32
Ligue des champions
L’interminable phase de groupes de la Champions League touche à sa fin
04/03/2021 À 11:30