Celle-là fera du bien. Le PSG a disposé des Ukrainiens de Zaporijie 40-32 lors de la 4e journée de Ligue des champions jeudi à Coubertin, porté par ses champions olympiques Nikola Karabatic et Nedim Remili. Tenus en échec par le HC Motor pendant le majeure partie de la première période, les Parisiens ont pris l'avantage après l'entrée en jeu des deux Français.
Grâce à cette victoire, Paris reprend sa marche en avant après un match nul 27-27 arraché dans les derniers instants contre les Allemands de Flensbourg, et gagne une place dans le groupe B. Ils sont désormais 4e.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Ligue des champions
Un match accroché et Dika Mem s'est fâché : le résumé du choc Barça - PSG
HIER À 22:02
L'entraîneur parisien Raul Gonzalez avait décidé de ne pas faire débuter plusieurs cadres de l'équipe, comme les frères Karabatic ou encore Nedim Remili, face à un adversaire à priori plus faible, avant-dernier du groupe B.
Mais le club ukrainien, bien dans le match, a tenu en échec les Parisiens pendant la majeure partie de la première période, forçant Gonzalez à revoir ses plans. A la 21e minute (10-10), Karabatic et Remili sont entrés en jeu pour un impact immédiat : trois buts de Karabatic et quatre de Remili ont permis au PSG de rentrer au vestiaire avec un net avantage (19-14).
Aux côtés des deux internationaux français, c'est Mikkel Hansen, autre star de l'effectif parisien, qui s'est illustré, marquant six de ses sept tentatives sur jet de sept mètres. En deuxième période, les Parisiens ont conservé leur avantage, se permettant même de faire tourner dans les dix dernières minutes, moment où l'écart a gonflé jusqu'à neuf buts d'avance.
"On savait qu'en rentrant, on devait mettre beaucoup d'énergie. Nikola a beaucoup 'impacté' leur défense", a déclaré Nedim Remili après la rencontre, avant de saluer "une victoire collective". "Karabatic et Remili ont très bien joué aujourd'hui", s'est réjoui Raul Gonzalez, tout en regrettant les "nombreuses erreurs défensives en début de match".
Les Parisiens peuvent aborder sereinement leurs deux prochaines rencontres, face à deux cadors européens : ils se déplaceront à Barcelone (21 octobre) puis en Pologne pour y affronter Kielce (27 octobre).
Ligue des champions
Dans le choc face au Barça, Paris a fini par rompre
HIER À 20:51
Ligue des champions
Metz, la victoire au bout du suspense à Ljubljana
17/10/2021 À 19:35