Getty Images

Qualifications Euro 2020 : La France étrille la Lituanie (42-27) pour débuter leur campagne

Ces Bleus-là n'avaient pas besoin de Karabatic pour lancer leurs qualifications
Par AFP

Le 25/10/2018 à 22:42

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Même privée de Nikola Karabtic, l'équipe de France n'a pas fait de détail contre la Lituanie (42-27) pour leur premier match dans leur campagne de qualification pour l'Euro 2020.

Un être vous manque, mais l'équipe de France n'est pas dépeuplée: Privés de Nikola Karabatic, blessé, les Bleus ont parfaitement lancé leur campagne qualificative pour l'Euro 2020 en dominant largement la Lituanie (42-27), jeudi, à Aix-en-Provence. Opéré du gros orteil, Karabatic a besoin de six mois pour se soigner. Il va manquer le tournoi de qualification pour l'Euro en Autriche, Norvège et Suède, mais surtout le Mondial 2019, co-organisé par l'Allemagne et le Danemark du 10 au 27 janvier.

Mais les Bleus ont prouvé qu'ils n'avaient pas forcément besoin du joueur du PSG pour se qualifier: emmenés par Raphaël Caucheteux (5 buts) et Luc Abalo (3 buts), les hommes de Didier Dinart menaient déjà de six buts au bout de 15 minutes avant de virer à la pause largement en tête (21-10). Sérieux et appliqués, les Français ont parfaitement maîtrisé leurs adversaires, sans solution face à l'organisation défensive et la vitesse des Bleus. Diminuée par l'absence de certains joueurs cadres, la Lituanie, qui n'a jamais battu les Français (cinq défaites, un nul), n'a pas pu rivaliser.

Le score et le show

En seconde période, l'équipe de France a fini par gérer son avantage, offrant quelques buts spectaculaires aux fans aixois.

"C'est une victoire qui dit beaucoup de choses, il fallait s'adapter à la blessure de Nico. Il y avait des gauchers qui cherchaient leur place, c'est très important", s'est satisfait le sélectionneur sur beIN Sports. "C'est jamais facile d'aborder un match comme ça, on avait l'envie de se rendre le match facile dès le début. On a vite trouvé le rythme et, en deuxième période, on a continué à jouer fort", a abondé Luka Karabatic.

Dans un groupe 6 où figurent également le Portugal et la Roumanie, prochain adversaire des Bleus, dimanche à Cluj, les Bleus semblent plus que bien partis pour pouvoir se rendre en Autriche, Norvège et Suède, où ils rêvent déjà de décrocher le premier titre continental depuis 2014.

0
0