AFP

Handball (F) : Les Françaises en argent, battues par la Russie en finale (19-22)

Pour l'or, les Bleues étaient trop justes...

Le 20/08/2016 à 21:58Mis à jour Le 20/08/2016 à 22:43

JO RIO 2016 - L'équipe de France féminine a terminé le tournoi olympique sur une médaille d'argent, la première de leur histoire. Une belle récompense tout de même pour les Bleues d'Olivier Krumbholz, qui ont été battues en finale par les Russes (22-19), comme lors de leur premier tour de cette compétition.

Les Bleues avaient l'envie mais pas la réussite. Colossales défensivement, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont chuté, faute de trouver les solutions offensives pour percer le mur russe. Et malgré un finish détonnant, qui a rappelé le come-back exceptionnel du quart de finale contre l'Espagne (27-26). Trop peu, trop tard. La France ne remportera pas son premier titre olympique en handball féminin, battue par la Russie samedi soir (19-22).

Les Françaises étaient pourtant restées fidèles à leur stratégie depuis ce début de tournoi olympique : un bloc défensif agressif et une volonté de fer pour concrétiser les moindres erreurs adverses et s'enhardir. Mais contre la Russie, tout aussi costaude en défense, les meilleures intentions n'étaient pas suffisantes. En difficulté devant le but adverse, les Tricolores ne sont jamais parvenues à trouver les solutions offensives face à des Russes dures au possible. Si Allison Pineau et Siraba Dembele ont longtemps porté les leurs, elles n'ont pas trouvé le soutien de leurs coéquipières, parfois timorées, ou maladroites (19/41 au tir au coup de sifflet final).

La Russie, la bête noire des Bleues à Rio

Le manque d'inspiration de leur demi-centre Alexandra Lacrabère, blessée en outre en milieu de seconde période, n'a pas aidé les Bleues. Les Françaises ont couru après la marque la majeure partie de la rencontre. Elles y ont pourtant cru, revenant à égalité à un quart d'heure de la fin (14-14), faisant flotter le doux parfum d'une fin de match de folie. Mais le bon passage de la gardienne Laura Glaser n'empêchait pas les Bleues de retomber dans leurs travers offensifs, perdant trop de ballons, faute de solutions. Et les derniers exploits individuels de Dmitrieva, Vyakhireva et Bobrovnikova ont fini par plier une rencontre, que les Russes auront dominée logiquement.

Laurisa Landre lors de la finale des Jeux Olympiques 2016, France - Russie

Laurisa Landre lors de la finale des Jeux Olympiques 2016, France - RussieAFP

Les nouvelles championnes olympiques resteront donc la seule équipe à avoir battu la France durant ce tournoi olympique, après leur succès lors du premier tour (25-26). Les Bleues ont tout simplement été battues par plus fortes qu'elles, s'appuyant sur un effectif fort d'un peu plus d'individualités, là où Olivier Krumbholz comptait principalement sur la cohésion d'un groupe qui aura tout donné pendant sa quinzaine à Rio.

Car si l'argent laisse une certaine frustration, il ne doit pas effacer le chemin par lequel cette équipe est passé. Septième seulement il y a un an à l'Euro, les Françaises ont retrouvé leur entraîneur historique quelques mois avant ces Jeux. Une mission commando couronnée de succès, jusqu'à cette finale. Alors, les Bleues pleurent sur le podium, non pas de tristesse, mais de bonheur total, celui d'une première médaille olympique pour le handball féminin français. Et cela suffit déjà à faire de leurs Jeux une belle réussite.

0
0