AFP

Les Bleus se qualifient pour les demi-finales après leur victoire face au Brésil (34-27)

Les Bleus ont pris leur temps avant de faire exploser le Brésil

Le 17/08/2016 à 16:31Mis à jour Le 17/08/2016 à 21:47

RIO 2016 - Il leur a fallu une période pour se régler puis les Experts ont fait exploser le Brésil après la pause (34-27). La France, double championne olympique en titre, se qualifie pour les demi-finales du tournoi olympique où elle retrouvera l'Allemagne.

La France est encore en demi-finale. Les Experts ont assumé leur statut de favori pour battre le Brésil (27-34) et atteindre une nouvelle fois le dernier carré des Jeux olympiques. Largement favoris de ce quart de finale, les doubles champions olympiques en titre ont dû attendre un peu avant de prendre la mesure des Brésiliens. Mais en deuxième période, ils ont fait respecter la logique. Pour une place en finale et poursuivre leur quête d'un triplé olympique inédit, ils devront maintenant battre l'Allemagne, qui a battu le Qatar en quart de finale.

Ce mercredi, l'équipe de France, qui a enregistré le retour de Luc Abalo, a usé son adversaire. Soutenu par son public bouillant, le Brésil a longtemps fait jeu égal avec les champions du monde en titre tricolore. Les Brésiliens n'ont pourtant aucune référence sur la scène internationale et n'avaient jamais fait mieux que dixième aux Jeux (en 2004). Mais ils ont surfé sur l'ambiance survoltée pour surprendre dans ce tournoi. L'Allemagne, championne d'Europe en titre, et la Pologne en ont fait les frais au premier tour. La France l'a aussi constaté pendant un peu plus de 30 minutes.

Michaël Guigou lors de la victoire face au Brésil aux JO 2016

Michaël Guigou lors de la victoire face au Brésil aux JO 2016AFP

L'expérience tricolore a fait la différence

La France et le Brésil, porté par un bon Alexandre Pozzer (8 buts), ont ainsi rejoint la pause à égalité (16-16, 30e). Mais ensuite, la sélection auriverde a levé le pied et a clairement subi la puissance tricolore. Si les Bleus ont maîtrisé leur match et ne se sont jamais fait peur, ils ont surtout sû se mettre à l'abri avant les dernières minutes. A la 43e, la France a ainsi déjà fait un écart (25-22) et l'a creusé au fil des minutes (28-23, 48e). A l'usure.

Si le collectif tricolore a répondu présent, la bonne rentrée de Vincent Gerard n'est pas étrangère à ce succès. Tout comme la réussite de Daniel Narcisse (7 sur 9 aux tirs), Michaël Guigou (8 sur 11), Cédric Sorhaindo (6 sur 7) ou encore de Valentin Porte, qui continue sur la lancée de ses dernières sorties (4 sur 7). Au final, les Bleus ont démontré une belle maîtrise pour gérer ce contexte bouillant et s'éviter une fin de match tendue. Leur jeu est en place. Mais il faudra le confirmer en demi-finale face à un adversaire d'une autre dimension. Histoire de poursuivre leur rêve de triplé.

France – Brésil : 34-27 (mi-temps: 16-16)

France : Narcisse (7), N. Karabatic (4), Mahé (1), Abalo (2), Sorhaindo (6), Guigou (8), Dipanda (1), Porte (4), L. Karabatic (1)

Gardiens: Omeyer (7 arrêts sur 25), Gérard (5/14)

Brésil : Teixeira (1), Toledo (5), Petrus (7), Pozzer (8), Chiuffa (1), Guimaraes (1), Soares (1), Langaro (3)

Gardiens: Maik dos Santos (7 arrêts sur 27), Almeida (3/17)

0
0