C'était le match à ne pas perdre. Battues d'un petit point (28-27) par le Comité olympique russe, les Françaises sont proches de l'élimination dès la phase de poules. Très serré, le match s'est joué dans les dernières minutes au cours desquelles les Russes, portées par Anna Viakheriva, se sont montrées plus précises. Avec une seule victoire en quatre sorties, les Bleues devront à tout prix battre le Brésil, lundi (4h) pour espérer rallier les quarts.
Tendue, cette rencontre l'a été pendant 60 minutes. Les deux sélections, au même bilan comptable (une victoire, un nul et une défaite), ont abordé le match avec une grande crispation. Cette pression, les Françaises l'ont davantage ressentie dans le premier quart d'heure. Malmenées, les Bleues se sont libérées en fin de première période pour marquer six buts consécutifs - plus grosse série du match - et passer de 9-11 à 15-11. Quelques minutes de folie qui ont permis aux joueuses d'Olivier Krumbholz de faire la course en tête à la pause (17-15).
Tokyo 2020
Krumbholz, le "macho gueulard" devenu légende du sport français
08/08/2021 À 12:14
Les Françaises ont même mené jusqu'à la 50e minute, mais ont à nouveau cafouillé leur fin de match. Les pertes de balle d'Estelle Nzé Minko sur les deux dernières attaques françaises ont résumé un jeu souvent brouillon et qui a manqué de continuité. Au bord du précipice, les Tricolores ont failli, concédant trop de pertes de balles en attaque pour l'emporter.

Pineau, le manque de réussite qui fait mal

Elle a été irréprochable tout au long du match (9/11 au tir, co-meilleure marqueuse), mais Alisson Pineau a manqué de réussite au plus mauvais moment. D'abord en touchant la transversale sur une possession-clé dans les 10 dernières minutes, puis en butant sur Sedoïkina sur une action de contre à trente secondes de la fin alors que le score était de 28-27. Frustrant pour la joueuse de Podgorica, qui a pourtant été impériale à 7 mètres (6/6) et importante en défense.
Si Pineau a excellé sur penalty, on peut en dire autant d'Ekaterina Ilina. Avec un 9/9 majuscule, la demi-centre du CSKA Moscou a converti les nombreuses fautes obtenues par Anna Viakhireva, très remuante en attaque. Grâce à la forme de ces deux joueuses et à une défense qui a frustré les Françaises, les Russes, championnes olympiques en titre, ont fait un grand pas vers les quarts de finale.
Cette défaite est d'autant plus frustrante que les Françaises avaient les cartes en main pour s'imposer. Elles ont su, par séquence, hausser leur niveau de jeu et mettre en danger les Russes. Reste qu'à l'arrivée, les coéquipières de Laura Flippes (86% au tir) sont proches de l'élimination. Avec 3 points, elles occupent la 5e place, à égalité avec le Brésil. Mais la lecture du classement sera tout autre lorsque Brésil-Suède (9h15) et Espagne-Hongrie (12h30) auront été joués. Il n'y aura donc pas de calcul lundi face aux Brésiliennes : tout autre résultat qu'une victoire sonnera le glas de l'aventure olympique des Bleues.

Grace Zaadi et Estelle Nze Minko (France) / Tokyo 2020

Crédit: Getty Images

Tokyo 2020
Pour les Bleues, le chemin a été long : "On a mis les tripes depuis le début"
08/08/2021 À 09:50
Tokyo 2020
Krumbholz : "On voulait prendre notre revanche par rapport à Rio"
08/08/2021 À 09:42