La médaille est à portée de main des Bleus. Les handballeurs français n'ont pas traîné pour se qualifier en demi-finale du tournoi olympique des Jeux de Tokyo, en surclassant largement Bahreïn (42-28), mardi. "C'est l'emballage final, le moment où on va pouvoir se disputer les médailles. Aux JO, être dans ce cercle, c'est ce qui compte", apprécie Guillaume Gille, le sélectionneur des Bleus.
Après ce festival offensif, ils affronteront jeudi le vainqueur du quart de finale entre l'Allemagne et l'Egypte, qui se rencontrent en soirée à Tokyo (13h45 heure française). "Depuis le début de l'aventure de ce nouveau staff, on a toujours pointé Tokyo avec l'ambition de gagner les JO, appuie le sélectionneur. Mais encore une fois entre l'ambition et la réalisation, il y a beaucoup de combats à gagner."
Tokyo 2020
"On ne pouvait pas perdre" : Karabatic et les Bleus, la force de l’habitude
05/08/2021 À 11:06
Ces combats, l'équipe de France y est habituée. Au Yoyogi stadium, elle jouera sa quatrième demi-finale olympique d'affilée et, comme en 2008 à Pékin, Nikola Karabatic, Luc Abalo et Michaël Guigou font toujours crisser le parquet. Les trois derniers des "Experts", à un match seulement d'une quatrième médaille olympique désormais, ont même débuté face à l'invité surprise des quarts de finale, Bahreïn, présent pour la première fois au tournoi olympique.
C'est d'ailleurs Michaël Guigou qui a ouvert la marque. Preuve que les derniers feux des "Experts" brûlent toujours même si le trio est plus qu'épaulé par une nouvelle génération de talents. La connexion entre les deux gauchers Nedim Remili et Dika Mem a encore fait des merveilles. Ce dernier a signé quatre des huit premiers buts de Bleus jamais inquiétés. Et l'entrant dès le premier quart d'heure Kentin Mahé, chirurgical (9/10), s'est régalé en finissant meilleur marqueur du match.

Mahé à 9 buts, Remili s'offre un kung-fu : revivez les moments forts de la victoire des Bleus

Passées les vingt premières minutes de jeu (12-11), les hommes de Guillaume Gille ont creusé l'écart jusqu'à rentrer aux vestiaires avec une avance de sept buts (21-14). "Le fait de s'être rendu le match facile nous a permis de faire des rotations", souligne le pivot Ludovic Fabregas.

Un retour de Descat "très hypothétique"

A la 45e minute, après le premier but de l'entrant Valentin Porte, tous les joueurs de champ avaient marqué. C'est dire la supériorité des Bleus face à cette équipe de Bahreïn, composée de joueurs évoluant tous dans le Golfe et même presque tous au pays. Elle n'avait d'ailleurs remporté qu'un seul match au premier tour, contre le Japon, se qualifiant avec uniquement 2 points, une première aux Jeux.
Guillaume Gille en a profité pour offrir ses première minutes de jeu à Romain Lagarde, intégré dans la sélection après la blessure contre la Norvège de Timothey N'Guessan, forfait jusqu'à la fin du tournoi. "J'essayais de garder la forme à l'hôtel", raconte l'arrière d'Aix-en-Provence, forcément "déçu pour Tim".

Dika Mem (France) against Bahrain / Tokyo 2020

Crédit: Getty Images

"Ca fait du bien de vivre avec l'équipe au Village parce que j'avais peu de temps avec eux. On passait notre temps dans notre chambre à ne sortir que pour les matches et les entraînements. L'accès à la salle de musculation ne nous a été permis qu'après nos 14 jours de quarantaine."
Hugo Descat, lui aussi touché aux adducteurs face à la Norvège, ne figurait pas sur la feuille match. "S'il est resté au contact du groupe c'est qu'on espère qu'il sera en mesure d'être à nouveau à notre disposition, explique Guillaume Gille. Mais tout ça reste très hypothétique."
Tokyo 2020
France - Allemagne EN DIRECT VIDEO
28/07/2021 À 12:16
Tokyo 2020
Les Experts soignent leur entrée
24/07/2021 À 03:29