PARA ATHLETISME : HENNOUNI-BOUZIDI AU PIED DU PODIUM, LANZA FORFAIT

Ils étaient deux Français au départ du 1500m T38. Sous une pluie fine, l'ancien patineur Redouane Hennouni-Bouzidi, 32 ans, a tout de suite pris la tête de la course tandis que son compatriote Louis Radius, 41 ans et médaillé de bronze à Rio, s'est placé en queue de peloton. Le Canadien Nate Riech, champion du monde en titre, a pourtant vite accéléré pour distancer ses concurrents et filer vers le sacre en 3'58"92. A la lutte pour le podium dans le dernier virage, Hennouni-Bouzidi a été doublé par l'Algérien Krai et termine à la quatrième place en 4'05"95. Radius finit septième en 4'17"19.
Jeux Paralympiques
Houdet, l'or mécanique
04/09/2021 À 09:54
Après sa huitième place au saut en longueur, Angelina Lanza espérait prendre sa revanche sur 200m dans la catégorie T47. La Française visait même le podium sur la piste du Stade Olympique de Tokyo. Elle n'a pourtant pas pu prendre le départ de sa série et la dernière chance tricolore en athlétisme s'est envolée. La Venezuelienne Vera Andrade, déjà sacrée sur 100m, a remporté la médaille d'or en 24"52.

Angelina Lanza au saut en longueur aux Jeux paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

PARA BADMINTON : PAS DE MEDAILLE POUR MORIN ET NOËL

Engagées en double dans la catégorie SL3-SU5, Lenaïg Morin et Faustine Noël ont connu une journée chargée mais terminent bredouilles. Battues (2-0) en demi-finale par les Indonésiennes Oktila et Sadiyah, futures championnes paralympiques, elles disputaient ensuite le match pour le bronze face aux Japonaises Ito et Suzuki et se sont de nouveau inclinées sèchement (2-0).
Noël pourra toutefois se rependre dimanche et est même assurée de remporter une médaille puisqu'elle est qualifiée pour la finale du double mixte en compagnie de Lucas Mazur, également finaliste en simple.

PARA TAEKWONDO : SCHIEL BATTUE D'ENTRÉE PUIS FORFAIT

Elle représentait une grande chance de médaille d'or dans la catégorie des plus de 58 kg (K44) mais la journée de samedi ne s'est pas du tout déroulé comme espéré pour Laura Schiel. L'Essonnienne de 33 ans, sacrée championne du monde en 2009, a été battue 36-2 par la Mexicaine Daniela Martinez Mariscal dès son entrée en lice en 16e de finale. Elle devait ensuite disputer un match de repêchage face à la Japonaise Ota mais a finalement déclaré forfait, certainement à cause d'une blessure à la main. Grosse déception pour celle qui visait le sacre pour la grande première du taekwondo aux Jeux paralympiques.

CÉCIFOOT : LE BRÉSIL ÉTEND SON RÈGNE

Et à la fin c'est le Brésil qui gagne. La performance méritait d'être soulignée car les Auriverde ont remporté un cinquième titre paralympique en autant d'éditions depuis l'introduction de la discipline à Athènes en 2004. Ils ont dominé en finale leurs voisins argentins sur la plus petite des marges (1-0). Raimundo Mendes a inscrit le but du sacre en seconde période, Jefinho, Jardiel, Cassio ou Nonato ont tous fondu en larmes au coup de sifflet final et terminent la compétition sans avoir encaissé de but. Le Maroc s'est paré de bronze en battant nettement la Chine (4-0). Les Français avaient fini au 8e rang.
Jeux Paralympiques
Barbosa en argent en canoë, record de médailles égalé : ce qu'il faut retenir de la nuit des Bleus
04/09/2021 À 06:42
Jeux Paralympiques
Tokyo tourne la page des paralympiques et passe le relais à Paris
05/09/2021 À 13:37