Il venait à Tokyo pour accrocher plusieurs médailles et il ne lui aura pas fallu attendre bien longtemps pour en décrocher une. Considéré comme un des outsiders de l'épreuve, Ugo Didier a parfaitement assumé son statut en allant décrocher la 2e place de la finale du 400m nage libre S9. Sans doute le nageur le plus rapide mais pénalisé par une coulée bien moins performante que ses adversaires directs, le Français a dû se contenter de la médaille d'argent, entre les deux Australiens William Martin, sacré, et le prodige Alexander Tuckfield, en bronze. Il s'agit déjà de la 2e médaille de ces Jeux Paralympiques pour l'équipe de France, la première en natation.
Il ne s'est pas manqué. Qualifié sereinement pour la finale du 400m nage libre S9 avec la 2e place de sa série ce matin, en battant son record de France, Ugo Didier savait qu'il fallait faire au moins aussi bien pour espérer le titre paralympique. Surtout face au trio australien Martin-Tuckfield-Hall qui ne rêvait que d'une chose : réussir le triplé et briguer un podium 100% Aussie. Mais le Français ne s'est pas laissé faire. Alors que l'on attendait une chevauchée solitaire d'Alexander Tuckfield, jeune prodige de 16 ans qui avait écrasé la concurrence en série, c'est finalement son compatriote William Martin qui a de suite pris les commandes de cette finale devant Didier. Et ça n'a plus changé.
Jeux Paralympiques
Les Russes et Biélorusses pourront participer aux JO paralympiques de Pékin sous bannière neutre
02/03/2022 À 12:21

Pas de regret sur la coulée

Très régulier dans sa course, Ugo Didier a parfois donné l'impression qu'il allait se faire avaler par Tuckfield mais c'était pour mieux en remettre dans le dernier 100m, où le Tricolore a sérieusement accéléré pour se mettre à l'abri. Le Français a même semblé un temps pouvoir revenir sur Martin mais il n'y avait rien à faire face à l'Australien, passé tout près du record du monde et intouchable ce mercredi. Didier se contente donc de la 2e place (+ 1''08), devant Tuckfield (+ 3''29). Lui qui venait à Tokyo pour trois médailles, sans s'interdire le droit de rêver à trois titres (ce qui n'arrivera donc pas), débute ces Jeux Paralympiques par une médaille dès sa première épreuve. Sans aucun regret.
Comme il l'avait déjà fait ce mercredi matin en série, Ugo Didier a une nouvelle fois battu son propre record de France, en 4'11''33, quatre secondes de mieux qu'en série ! Pourtant, sa course n'aura pas été parfaite, notamment au niveau de la coulée où le Français aura été bien moins performant que l'Australien William Martin. A chaque virage, ce dernier reprenait une demi-longueur d'avance sur le Tricolore, qui coulait deux fois moins longtemps que son adversaire direct. Mais peu importe. Voici l'équipe de France avec une première médaille en natation, dès la première finale. Et la deuxième pour le clan tricolore dans ces Jeux Paralympiques. Déjà.
Jeux Paralympiques
Tokyo tourne la page des paralympiques et passe le relais à Paris
05/09/2021 À 13:37
Jeux Paralympiques
Maracineanu veut "plus de liens entre olympique et paralympique"
05/09/2021 À 09:27