Médailles d'or : 11

Alexandre Léauté
Sport : Para cyclisme sur piste
Jeux Paralympiques
Tokyo tourne la page des paralympiques et passe le relais à Paris
05/09/2021 À 13:37
Epreuve : Poursuite individuelle C2
Date : Jeudi 26 août
En véritable patron, Alexandre Léauté a magistralement ouvert le compteur d'or tricolore, battant notamment le record du monde en qualifications. Le Breton a remis ça en finale et n'a laissé aucune chance à l'Australien Darren Hicks pour se parer du plus beau métal, lui qui a déjà goûté à l'or mondial.

Le paracycliste Alexandre Leaute, lors des Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021

Crédit: Getty Images

Dorian Foulon
Sport : Para cyclisme sur piste
Epreuve : Poursuite individuelle C5
Date : Vendredi 27 août
Peut-être inspiré par l'exploit de Léauté la veille, Dorian Foulon n'a pas non plus fait les choses à moitié vendredi à Tokyo. D'un record du monde explosé en qualifications à une médaille d'or glanée au bout d'une finale dominée de bout en bout, le Breton a profité d'une piste tokyoïte rapide pour assommer la concurrence, et combler les coeurs tricolores.
Alexis Hanquinquant
Sport : Para triathlon
Epreuve : PTS4
Date : Samedi 28 août
Triple champion du monde de la discipline, Alexis Hanquinquant avait un statut à défendre pour sa première participation aux Jeux Paralympiques. Ce fut le cas. Jamais inquiété par ses adversaires, le champion tricolore a réalisé un cavalier seul pour s'imposer en moins d'une heure (59'58") après 750m de natation, 20km de cyclisme et 5km de course à pied.

Alexis Hanquinquant sacré en para triathlon aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Fabien Lamirault
Sport : Tennis de table
Epreuve : Simple classe 2
Date : Lundi 30 août
Numéro un mondial, Fabien Lamirault a parfaitement assumé son rang pour conserver son titre de champion paralympique dans ce qui était le remake de la finale des Jeux de Rio. Opposé à son grand adversaire Rafal Czuper, Lamirault s'est défait du Polonais au bout du suspense, après cins qets acharnés (11-6, 12-14, 11-5, 7-11, 11-9) pour marquer encore un petit peu plus l'histoire du para tennis de table tricolore avec un troisième sacre paralympique.

Fabien Lamirault

Crédit: Getty Images

Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault
Sport : Para cyclisme sur route
Epreuve : Contre-la-montre tandem
Date : Mardi 31 août
Déjà vice-champion du monde de la spécialité, le binôme français associant les cyclistes Alexandre Lloveras, malvoyant de naissance, à l'ancien professionnel et 3e en poursuite aux derniers Mondiaux chez les valides Corentin Ermenault, est devenu champion paralympique sur un parcours de 32 kilomètres. Sorti frustré de sa quatrième place sur piste en poursuite individuelle, le duo français, créé seulement en novembre dernier, s'est joliment consolé.
Un binôme exceptionnel : Lloveras et Ermenault décrochent l'or
Charles-Antoine Kouakou
Sport : Athlétisme
Epreuve : 400m T20
Date : Mardi 31 août
A seulement 23 ans, il n'était pas favori avant ces Jeux ni après les qualifications mais a fait preuve d'une féroce envie en finale. Charles-Antoine Kouakou, déficient intellectuel, a décroché la médaille d'or du 400m T20 en 47"63. Parti dans le couloir 7 et auteur d'un dernier 100m irrésistible, le para athlète du club d'Anthony a devancé le Venezulien Luis Felipe Rodriguez Bolivar (47"71) et le Britannique Columba Blango (47"81).

Charles-Antoine Kouakou

Crédit: Getty Images

Florian Jouanny
Sport : Para cyclisme sur route
Epreuve : Course en ligne H2
Date : Mercredi 1er septembre
Florian Jouanny, en bronze sur le contre-la-montre, a fini par décrocher la plus belle breloque, sur la course en ligne H2. L'Isérois de 29 ans, pour sa première participation aux Jeux, a mené de bout en bout pour s'offrir la toute première médaille d'or de l'histoire du handbike français. C'est la quatrième médaille d'or du para cyclisme tricolore.

Florian Jouanny, titré sur la course en ligne H2 aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2021

Crédit: Getty Images

Kévin Le Cunff
Sport : Cyclisme
Epreuve : Course en ligne C4-C5
Date : Vendredi 3 septembre
Pour ses premiers Jeux paralympiques, l'ancien coureur pro chez les valides a fini par décrocher l'or. Après des performances décevantes sur piste et dans le contre-la-montre, Kévin Le Cunff a remporté la course en ligne catégorie C4-C5 en patron. Présent parmi un groupe de cinq coureurs qui s'est détaché dans la première partie de course, il a porté une attaque finale à deux kilomètres de la ligne pour s'imposer sous la pluie battante au bout de 92,5 kilomètres (moyenne: 41,1 km/h).

Kévin Le Cunff remporte la course en ligne C4-5

Crédit: Getty Images

Stéphane Houdet et Nicolas Peifer
Sport : Tennis fauteuil
Epreuve : double
Date : Vendredi 3 septembre
Après une longue et belle bagarre, Stéphane Houdet et Nicolas Peifer ont remporté la finale du tournoi de tennis fauteuil en double face à leurs grands rivaux britanniques Alfie Hewett et Gordon Reid en trois sets 7-5, 6-0, 7-6 (6/3) et 3 heures 25 de jeu. Les Français conservent leur titre paralympique acquis à Rio face à ces mêmes adversaires. C'est la 50e médaille française.

Il est le porte-drapeau des Bleus : Comment Houdet s’est construit un palmarès XXL

Fabien Lamirault et Stéphane Molliens
Sport : Para tennis de table
Epreuve : par équipes
Date : vendredi 3 septembre
Fabien Lamirault et Stéphane Molliens ont conservé leur titre paralympique classe 2 acquis à Rio après leur victoire sur la paire coréenne Cha-Park en fauteuil-tennis de table. Lamirault avait déjà été sacré en individuel et la France a remporte une 10e médaille d'or dans ces Jeux. Le duo tricolore a d'abord dû batailler pour remporter le double en 5 sets puis Lamirault a apporté le point décisif en dominant Cha en simple.
Lucas Mazur
Sport : Para badminton
Epreuve : Simple
Date : dimanche 5 septembre
Double champion du monde de badminton, Lucas Mazur a assumé son statut pour apporter à l'équipe de France sa onzième médaille d'or aux Jeux Paralympiques dimanche, lors du dernier jour de compétition. Le badiste français s'est imposé en finale de simple (catégorie SL4) en trois sets (15-21, 21-17, 21-15) face à l'Indien Suhas Yathiraj.

Lucas Mazur, médaillé d'or aux Jeux Paralympiques de Tokyo au tournoi de simple de badminton

Crédit: Getty Images

Médailles d'argent : 15

Ugo Didier
Sport : Natation
Epreuve : 400m nage libre S9
Date : Mercredi 25 août
Considéré comme un outsider sur l'épreuve, Ugo Didier a parfaitement assumé son statut vendredi en allant décrocher la médaille d'argent en finale du 400m nage libre S9. Le Français aurait même pu viser plus haut s'il n'avait pas été pénalisé par une coulée moins performante que ses adversaires, les deux Autraliens Martin et Tuckfield en tête. A noter que le prodige français a battu son propre record de France en série.

Ugo Didier

Crédit: Getty Images

Axel Bourlon
Sport : Powerlifting
Epreuve : - de 54kg
Date : Jeudi 26 août
Ce n'était clairement pas la médaille française la plus attendue, loin de là. A 29 ans, Axel Bourlon est certes une valeur montante du powerlifting (vice-champion d'Europe en 2018), mais le voir battre son record avec 165 kg fut une heureuse et grande surprise. Le Roannais a réussi à soulever 165 kg au dernier essai pour s'assurer une médaille, loin derrière l'intouchable Kazakh Degtyarev (174 kg).
Alexandre Léauté
Sport : Para cyclisme sur piste
Epreuve : Kilomètre C1-C3
Date : Vendredi 27 août
Euphorique au lendemain de son premier sacre paralympique, Alexandre Léauté a remis ça sur le kilomètre vendredi. Le Breton a pulvérisé son record du monde (1'05''03) mais cela n'a pas suffi pour ravir un deuxième titre en deux jours. La faute à un habitué des grands rendez-vous, le Chinois Zhangyu Li, double champion paralympique en titre (1'03''877).
Sandrine Martinet
Sport : Para judo
Epreuve : - de 48kg
Date : Vendredi 27 août
Porte-drapeau de la délégation française, Sandrine Martinet se rêvait en or mais a du se contenter de l'argent. Opposée à l'Azerbaïdjanaise Hajiyeva après un parcours sans faute jusqu'en finale des - 48kg, la Française s'est inclinée sur ippon lors du golden score. A 38 ans, il s'agit de la dernière médaille paralympique pour celle qui avait tenté le pari osé de gagner en catégorie inférieur.

Sandrine Martinet

Crédit: Getty Images

Marie-Amélie Le Fur
Sport : Para athlétisme
Epreuve : Saut en longueur (T64)
Date : Samedi 28 août
Pour sa quatrième et dernière Paralympiade, la triple championne paralympique (100m, 400m, saut en longueur) avait décidé de ne s'aligner que sur une unique épreuve. Laissant la course de côté, Marie-Amélie Le Fur a fait face à une très grosse concurrence en longueur. Malgré sa très bonne marque à 6m11, à trois centimètres de son record du monde, la Française s'est inclinée devant la Néerlandaise Fleur Jong, qui a établi un nouveau record mondial en sautant à 6m16.

Marie-Amélie Le Fur a décroché la médaille d'argent aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Eurosport

Léa Ferney
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Individuel classe 11
Date : Samedi 28 août
A 17 ans, Léa Ferney a marqué l'histoire en devenant la première athlète de sport adapté à se parer d'argent aux Jeux Paralympiques. Après un incroyable parcours, alors que son réel objectif est bien Paris 2024, la Tricolore n'a pu engranger qu'un seul set en finale face à la numéro 1 mondiale Elena Prokofeva. Mais au bout, la surprise est totale et plus que prometteuse, puisque Léa Ferney était issue des qualifications.

Léa ferney en para tennis de table aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Matéo Bohéas
Sport : Tennis de table
Epreuve : classe 10
Date : Dimanche 29 août
La marche était trop haute. Face au numéro 1 mondial de classe 10, Patryk Chojnowski, Matéo Bohéas (24 ans) a remporté une médaille d'argent à la saveur d'or, tant son adversaire, membre du top 100 chez les valides, était au-dessus en finale (11-8, 11-5, 12-10).

Matéo Bohéas en finale des Jeux Paralympiques de Tokyo face à Patryk Chojnowski.

Crédit: Getty Images

Alex Portal
Sport : Natation
Epreuve : 200m 4 nages SM13
Date : Lundi 30 août
A tout juste 19 ans, Alex Portal a remporté la médaille d'argent sur 200 mètres quatre nages SM13 (déficient visuel) en 2'09''92, deux jours après avoir rapporté le bronze sur 400 mètres. Après un premier aller en papillon terminé à la troisième position, Portal a semblé manquer gravement de jus lors de son passage en dos (4e). Mais sa brasse, et surtout son ultime retour en crawl, lui a permis de dépasser l'Américain Abrahams (2'12''67) et le Néerlandais van Wanrooij (2'10''79) Une performance qui promet déjà de grands espoirs en vue des JO de Paris.

Alex Portal avec la médaille d'argent sur le podium du 200m 4 nages SM13 des Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Loïc Vergnaud
Sport : Para cyclisme sur route
Epreuve : Contre-la-montre H5
Date : Mardi 31 août
A 41 ans et pour ses premiers Jeux avec son vélo à mains (catégorie H5), Loïc Vergnaud s'est paré d'argent dans le contre-la-montre sur le Fuji Speedway. Amputé tibial de la jambe droite après un accident du travail en 2004, il vise un deuxième podium dans la course en ligne, fort de son statut de vice-champion du monde.

Loïc Vergnaud paré d'argent en contre-la-montre individuel H5 à Tokoyo

Crédit: Getty Images

Loïc Vergnaud
Sport : Para cyclisme sur route
Epreuve : Course en ligne H5
Date : Mercredi 1er septembre
Loïc Vergnaud a fait coup double. Après une première médaille d'argent la veille sur le contre-la-montre, il est passé tout près de l'or sur la course en ligne. Mais, devancé sur la ligne par Mitch Valize, son compagnon d'échappée, le Français a dû se contenter d'une nouvelle deuxième place.
Dimitri Pavadé
Sport : Para athlétisme
Epreuve : Saut en longueur
Date : Mercredi 1er septembre
Derrière l'intouchable allemand Markus Rehm (8,18m), le Français Dimitri Pavadé a réalisé un excellent concours au saut en longueur T64, améliorant notamment son record personnel de 14cm au deuxième essai (7,39m). Suffisant pour s'assurer la deuxième place du concours, et s'offrir un très grand bonheur.

Dimitri Pavadé, médaillé d'argent au saut en longueur aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Riadh Tarsim, Loïc Vergnaud et Florian Jouanny
Sport : Para cyclisme
Epreuve : Relais mixte H1-5
Date : Jeudi 2 septembre
Après le bronze décroché par Alexandre Léauté et Marie Patouillet jeudi matin, le relais a offert une breloque en argent à la délégation bleue. Riadh Tarsim, Florian Jouanny et Loïc Vergnaud ont devancé les Etats-Unis pour s'offrir la deuxième place, après un finish énorme du dernier nommé, qui a devancé son concurrent dans la dernière bosse.

Florian Jouanny a collectionné les médailles aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Timothée Adolphe et Bruno Naprix
Sport : Athlétisme
Epreuve : 100m T11
Date : Jeudi 2 septembre
Impuissants face à Athanasios Ghavelas, médaillé d'or et auteur du record du monde en 10"82, Timothée Adolphe et son guide Bruno Naprix ont dû se contenter de l'argent sur 100m T11, jeudi. Adolphe a tout de même battu son record personnel, en 10"90, et décroche sa toute première médaille paralympique.

Timothée Adolphe et son guide Bruno Naprix, médaillés d'argent sur 100m T11 aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Nélia Barbosa
Sport : Canoë
Epreuve : 200m KL3
Date : Samedi 4 septembre
A 22 ans, Nélia Barbosa découvre les Jeux Paralympiques à Tokyo mais a déjà décrochée une médaille d'argent. Elle a terminé à la deuxième place sur 200m catégorie KL3 en 51"558 sur le site du Sea Forest Waterway et offre au canoë français sa seconde médaille. Amputée de la jambe droite il y a quatre ans à cause d'une maladie, Barbosa a devancé de justesse l'Allemande Barberer. La Britannique Sugar, elle, était intouchable mais Barbosa peut déjà prendre rendez-vous pour 2024.

Nélia Barbosa, médaillée d'argent à Tokyo en canoë

Crédit: AFP

Lucas Mazur et Faustine Noël
Sport : Para badminton
Epreuve : Double
Date : dimanche 5 septembre
Lucas Mazur a manqué l'occasion d'imiter le pongiste Fabien Lamirault, seul Français ayant décroché deux titres à Tokyo : juste après sa victoire en simple, la paire française formée avec Faustine Noël s'est inclinée en deux sets face aux Indonésiens Susanto Hary et Iktila Leani Ratri. Cette médaille d'argent conclut le bilan bleu, stoppé à 54 médailles.

Médailles de bronze : 28

Marie Patouillet
Sport : Para cyclisme sur piste
Epreuve : Poursuite individuelle C5
Date : Mercredi 25 août
Il s'agit de la première médaille dans ces Jeux Paralympiques de Tokyo. Marie Patouillet a idéalement lancé l'équipe de France merdredi en décrochant la médaille de bronze sur la poursuite individuelle. La Française a explosé son record personnel en qualifications (3e) avant de dominer en petite finale la Néo-Zélandaise Nicole Murray.

Marie Patouillet

Crédit: Getty Images

Mandy François-Elie
Sport : Para athlétisme
Epreuve : 200m T37
Date : Vendredi 27 août
Longtemps spécialiste du 100m avant de se tourner vers le demi-tour de piste, Mandy François-Elie a donné le ton dès les séries avec un record paralympique amélioré, bien que très provisoirement. Dans l'ombre de la grande favorite chinoise Xiaoyan Wen, la Martiniquaise a réussi à accrocher le podium et le bronze, bien que la médaille d'argent ne lui a échappé que pour un petit centième au profit de Fenfen Jiang (Chine).

Mandy François-Elie lors du 400m des Mondiaux d'athlétisme IPC 2015

Crédit: AFP

Alex Portal
Sport : Natation
Epreuve : 400m nage libre S13
Date : Vendredi 27 août
Alex Portal avait le couteau entre les dents. Frustré de sa quatrième place (battu pour un centième) sur le 100m papillon S13 mercredi, l'Yvelinois a tenu à répondre de la meilleure des manières en décrochant la médaille de bronze sur le 400m nage libre S13. Un bronze au goût de revanche pour celui qui disputait sa deuxième finale aux Jeux. A l'avant, le Belarus Boki était intouchable.

Alex Portal

Crédit: Getty Images

Ronan Pallier
Sport : Para athlétisme
Epreuve : Saut en longueur T11
Date : Vendredi 27 août
Il est définitivement éternel. Ronan Pallier (50 ans) a défié le temps pour s'offrir une seconde breloque paralympique, 13 ans après la première décrochée à Pékin, mais sur le 4x100m. Une médaille de bronze à la signification toute particulière, remportée au saut en longueur T11 après des années de désillusion dans les grands championnats, notamment aux Jeux. Le Réunionnais a même cru un moment glaner l'argent qui lui a finalement échappé pour deux petits centimètres.

Ronan Pallier au saut en longueur aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Maxime Thomas
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Individuel classe 4
Date : Samedi 28 août
Pour sa quatrième participation aux Jeux Paralympiques, Maxime Thomas a poursuivi sur sa lancée des rendez-vous paralympiques, en obtenant la médaille de bronze, soit sa quatrième breloque de ce métal depuis ses premiers Jeux à Pékin, en 2008. En demi-finale, le pongiste tricolore est tombé face au numéro 1 mondial, une marche trop haute à gravir mais qui lui a tout de même offert le bronze.
Annouck Curzillat et Céline Bousrez
Sport : Para triathlon
Epreuve : Sprint PTVI
Date : Samedi 28 août
L'or de leur compatriote Alexis Hanquinquant leur a certainement donné quelques idées. Guidée par Céline Bousrez, Annouck Curzillat a résisté jusqu'au bout de la course à pied pour conserver sa place (surprise) sur le podium. A bout de souffle mais extatique de joie à l'arrivée, le duo tricolore a tenu bon face au duo britannique qui a échoué au pied de la boîte pour seulement deux secondes.

Annouck Curzillat et Céline Bousrez en para triathlon aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Lucas Créange
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Individuel classe 11
Date : Samedi 28 août
L'exploit n'est pas passé loin pour Lucas Créange, qui a poussé le numéro 1 mondial de sa catégorie dans ses derniers retranchements. En l'emmenant au cinquième set décisif, le Français a cru créer la surprise avant de lâcher 13-11 dans l'ultime set. Il se pare néanmoins de bronze grâce à cette qualification en demi-finale.
Thu Kamkasomphou
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Individuel classe 8
Date : Samedi 28 août
L'expérience a parlé pour la vétérante de l'équipe de France de tennis de table. Malgré une défaite en demi-finale de ces Jeux Paralympiques, la Française de 52 ans est reparti avec la médaille de bronze 21 ans après son titre paralympique de Sydney et 13 ans après celui de Pékin. Au total, la pongiste tricolore a récolté à Tokyo sa sixième breloque aux Jeux.
Raphaël Beaugillet et François Pervis
Sport : Para cyclisme sur piste
Epreuve : Kilomètre catégorie B
Date : Samedi 28 août
Formé il y a moins d'un an et demi, le tandem Raphaël Beaugillet-François Pervis est parvenu à monter sur la troisième marche du podium sur l'épreuve du kilomètre. Mais cela ne s'est joué à rien. Chassés par un duo allemand, les deux Tricolores ont sauvé le bronze pour moins d'un dixième de seconde. Souffrant d'une neuropathie optique, Beaugillet était emmené par son pilote Pervis, septuple champion du monde sur piste et médaillé de bronze aux JO de Rio en vitesse par équipes.

François Pervis (devant) et Raphaël Beaugillet aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Anne Barneoud
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Individuel classe 7
Date : Samedi 28 août
Aphasique et hémiplégique du côté droit depuis un AVC à quatre ans, Anne Barneoud a remporté sa première médaille en individuel aux Jeux Paralympiques, après avoir obtenu le bronze par équipes à Pékin, en 2008. La Française a perdu en quatre sets aux portes de la finale, contre la pongiste du Comité paralympique russe Viktoriia Safonova.
Nathalie Benoit
Sport : Para aviron
Epreuve : Skiff PR1
Date : Dimanche 29 août
La veille, sa course de repêchage remportée haut la main laissait présager un bon résultat en finale. Nathalie Benoit est parvenue à concrétiser cette belle impression en prenant la troisième place en skiff PR1W1x (+31"56), derrière l'intouchable Norvégienne Birgit Skarstein et l'Israélienne Moran Samuel (+21"51). La rameuse française de 41 ans, atteinte d'une sclérose en plaques, a ainsi enregistré une deuxième médaille paralympique à son palmarès après avoir décroché l'argent à Londres en 2012.
Erika Sauzeau, Antoine Jesel, Rémy Taranto, Margot Boulet et Robin Le Barreau
Sport : Para aviron
Epreuve : Quatre mixte avec barreur PR3
Date : Dimanche 29 août
Ils ont suivi la même trajectoire que leur compatriote Nathalie Benoit, montée sur le ,podium un peu plus tôt. .Après avoir gagné avec la manière sa session de repêchage, l'équipage tricolore de quatre mixte avec barreur a glané la médaille de bronze (+17"96) derrière les Britanniques et les Américains (+11"05).
Souhad Ghazouani
Sport : Para haltérophilie
Epreuve : -73kg
Date : Dimanche 29 août
Cinq médailles en cinq Jeux, Souhad Ghazouani a encore étoffé son palmarès en se parant de bronze à Tokyo, après avoir soulevé une barre à 132kg. A 39 ans, la Française a ramené une breloque de chacune de ses Paralympiades depuis Athènes en 2004.

Souhad Ghazouani a décroché le bronze aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Crédit: Getty Images

Hélios Latchoumanaya
Sport : Para judo
Epreuve : -90kg
Date : Dimanche 29 août
Une première participation et une première médaille, en bronze, pour Hélios Latchoumanaya. Le judoka de 21 ans est allé chercher sa breloque en réalisant un ippon après avoir tenu son adversaire kazakh au sol pendant 20 secondes, en petite finale du tournoi paralympique.
Tresor Gauthier Makunda et Lucas Mathonat
Sport : Para athlétisme
Epreuve : 400m (T11)
Date : Dimanche 29 août
Makunda est éternel. En compagnie de son guide Lucas Mathonat, le sprinteur français est parvenu à monter sur la troisième marche du podium du 400m T11, malgré un départ plus lent que ses adversaires. A 37 ans, l'athlète tricolore qui avait disputé ses premiers Jeux à Athènes en 2004, a remporté sa cinquième médaille paralympique (une en argent et quatre en bronze) en améliorant son record personnel.

Trésor Gauthier Makunda (à gauche) et son guide Lucas Mathonat aux Jeux Paralympiques d eTokyo.

Crédit: Getty Images

Damien Tokatlian, Maxime Valet, Romain Noble et Yohan Peter
Sport : Escrime en fauteuil
Epreuve : Fleuret par équipes masculin
L'escrime fauteuil tricolore a bien failli repartir de Tokyo sans aucune breloque répertoriée. Mais les fleurettistes tricolore en ont décidé autrement. Après avoir pris une claque en demi-finale face aux Britanniques (45-23), Damien Tokatlian, Maxime Valet, Romain Noble et Yohan se sont parfaitement repris pour se parer de bronze après leur victoire contre le Comité paralympique russe (45-40) en petite finale.
Alexandre Léauté
Sport : Cyclisme sur route
Epreuve : Contre-la-montre C2
Date : Mardi 31 août
Il ne lui manquait plus que ce métal pour parfaire sa collection à Tokyo. Alexandre Léauté a décroché une troisième médaille en autant d'épreuves individuelles disputées en prenant le bronze du contre-la-montre (catégorie C2) malgré des incidents mécaniques. Premier médaillé d'or de la délégation française, le Breton de 20 ans, hémiplégique côté droit vise même un quatrième podium dans la course en ligne.
Après l'or et l'argent, Léauté s'offre du bronze, trois nouvelles médailles pour la France

Alexandre Léauté a pris le bronze mardi aux Jeux paralympiques de Tokyo dans le contre-la-montre sur route (Catégorie C2) à Tokyo

Crédit: AFP

Florian Jouannny
Sport : Cyclisme sur route
Epreuve : Contre-la-montre H2
Date : Mardi 31 août
Avec son handbike également (catégorie H2), Florian Jouanny a remporté sa première médaille paralympique. Il a décroché le bronze comme aux championnats du monde en juin. Tétraplégique à la suite d'un accident de ski il y a dix ans, il peut encore se servir d'une partie de ses bras et espère monter sur un autre podium à Tokyo.

Florian Jouanny médaillé de bronze en contre-la-montre H2 à Tokyo

Crédit: Getty Images

Florian Meriem, Maxime Thomas, Nicolas Savant-Aira
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Tournoi par équipes classes 4-5
Date : Mercredi 1er septembre
Les trois Bleus, battus par la Corée du Sud lors du tournoi par équipe classes 4-5 (en fauteuil), ont décroché la médaille de bronze ce mercredi. Merrien et Savant-Aira ne sont pas passés loin lors d'un double serré, avant la défaite sèche de Thomas en simple. Qu'importe : le bronze est une juste récompense pour cette équipe, passée à côté à Rio cinq ans plus tôt.
Thomas Bouvais et Clément Berthier
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Tournoi par équipe classe 8
Date : Mercredi 1er septembre
Thomas Bouvais et Clément Berthier, battus par l'Ukraine en demi-finale, se sont offert le bronze au tournoi par équipes classe 8. Le duo s'est d'abord incliné en double, avant la défaite de Bouvais en simple, malgré un premier set parfaitement géré. Les deux hommes s'arrêtent aux portes de la finale, en décrochant tout de même le bronze en guise de consolation.

Thomas Bouvais, médaillé de bronze au tournoi par équipes classe 8 aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2021

Crédit: Getty Images

Anne Barnéoud et Thu Kamsomphou
Sport : Para tennis de table
Epreuve : Tournoi par équipes classes 6-8
Date : Mercredi 1er septembre
Anne Barnéoud et Thu Kamsomphou, en tournoi par équipes classes 6-8, ont achevé une journée folle pour le tennis de table français à Tokyo en décrochant la troisième breloque bronzée du jour pour les pongistes, après leur défaite contre la Chine. Déjà médaillées de bronze en individuel, les deux femmes ont récidivé.
Ugo Didier
Sport : Para natation
Epreuve : 200m 4 nages SM9
Date : Mercredi 1er septembre
Ugo Didier, déjà deuxième et médaillé sur 400m nage libre S9, a terminé à la troisième place du 200m 4 nages SM9 et décroché sa deuxième médaille personnelle. Cela, grâce à une fantastique remontée sur le dernier 50m en crawl. Il "espérait l'or", mais achève ses Jeux avec de l'argent et du bronze, et ce n'est déjà pas mal.

Ugo Didier, médaillé de bronze sur le 200m 4 nages aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Alexandre Léauté
Sport : Para cyclisme
Epreuve : Course en ligne C1-C3
Date : Jeudi 2 septembre
Quatre courses individuelles, quatre médailles. Voilà le bilan fantastique d'Alexandre Léauté, encore récompensé d'un podium ce jeudi, sur la course en ligne (catégorie C1-C3) au Fuji Speedway. Sous la pluie, le coureur de 20 ans a devancé ses adversaires au sprint pour monter sur la boîte.
Marie Patouillet
Sport : Para cyclisme
Epreuve : Course en ligne C4-C5
Date : Jeudi 2 septembre
Marie Patouillet a refait le coup. Déjà médaillée de bronze sur piste en poursuite (catégorie C5), elle a décroché une nouvelle troisième place, arrachée au sprint, sur l'épreuve sur route (catégorie C4-C5). La voilà entrée dans le cercle fermé des multi-médaillés de ces Jeux Paralympiques de Tokyo.
Florent Marais
Sport : Para natation
Epreuve : 100m dos S10
Date : Jeudi 2 septembre
La médaille de bronze s'est jouée à quelques centimètres, ce jeudi, lors de la finale du 100m dos S10. Heureusement pour les Bleus, Florent Marais a trouvé les ressources dans le dernier 50m pour s'offrir la breloque, à la touche, dans une finale relevée. Le nageur français offre une 44e médaille à la délégation française, la 25e en bronze.

Florent Marais, médaillé de bronze sur 100m dos aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Crédit: Getty Images

Pierre Fairbank
Sport : Para athlétisme
Epreuve : 800m T53
Date : Jeudi 2 septembre
Pierre Fairbank a apporté une seconde médaille au para athlétisme français jeudi, en décrochant le bronze sur 800m T53, après un sprint final parfait. Pour sa sixième participation aux Jeux Paralympiques, l'athlète de Nouvelle-Calédonie décroche sa neuvième médaille : sur 200m, 400m, 800m ou encore en relais, il cumule une médaille d'or (2000), trois médailles d'argent (2000, 2004, 2016) et quatre de bronze (2000, 2004, 2008, 2016).
Rémy Boullé
Sport : Para canoë
Epreuve : 200m KL1
Date : Vendredi 3 septembre
Le para canoë français tient son premier podium à Tokyo. Sous la pluie du Sea Forest Waterway, Rémy Boullé a terminé à la 3e place sur 200m catégorie KL1 en 48"917 et décroche sa première médaille après une 5e place à Rio. Devenu paraplégique en 2014 suite à un accident de parachutisme, l'ancien commando à la crête bleue âgé de 33 ans a été devancé par le Hongrois Peter Kiss qui a survolé la course en 45"447. Le Brésilien Luis Carlos s'est offert l'argent en 48"031.

Rémy Boullé en bronze sur 200m canoë sprint KL1

Crédit: Imago

Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault
Sport : Para cyclisme
Epreuve : Course en ligne tandem
Date : Vendredi 3 septembre
Nouvelle médaille pour le duo de feu. Sacrés en contre-la-montre mardi, Alexandre Lloveras et son pilote Corentin Ermenault ont fini à la troisième place de la course en ligne en tandem et s'adjugent la médaille de bronze derrière deux paires néerlandaises. Ce sera la 16e et dernière pour le fructueux para cyclisme tricolore.

Alexandre Lloveras and Corentin Ermenault en bronze sur la course en ligne en tandem

Crédit: Getty Images

Jeux Paralympiques
Maracineanu veut "plus de liens entre olympique et paralympique"
05/09/2021 À 09:27
Jeux Paralympiques
Léauté porte-drapeau de la cérémonie de clôture
05/09/2021 À 09:04