La star française de ces Jeux, c’est bien lui. Déjà titré sur la descente et sur le super-combiné, Arthur Bauchet (catégorie debout) s’est offert la passe de trois en dominant ce dimanche l’ultime épreuve de ski alpin, le slalom. En tête à l’issue de la première manche, le Français de 21 ans s’est fait des frayeurs dans la seconde, ne passant pas loin de partir à la faute, mais il a tenu bon pour glaner un troisième titre paralympique, sa 4e médaille à Pékin. Il devance le Chinois Liang (+2’’66) et le Néo-Zélandais Hall (+3’’60) pour offrir à la France sa 12e médaille dans ces Jeux, la 7e en or.
Abonnez-vous à Eurosport pour suivre une année complète de sport !

Des frayeurs mais un 3e titre

Jeux Paralympiques
Bauchet au plus que parfait, Deleplace et Bochet en-dedans : le carnet de notes des Bleus
13/03/2022 À 18:15
Arthur Bauchet aime beaucoup trop le chiffre 4. Il avait réussi l’exploit de gagner quatre médailles d’argent à Pyeongchang, à 17 ans, pour ses premiers Jeux. Quatre ans plus tard, en janvier 2022, aux Mondiaux de Lillehammer, il bluffe son monde en gagnant de nouveau quatre médailles, dont deux titres. Mais il a encore fait mieux dans ces Jeux de Pékin. Non seulement il glane de nouveau quatre médailles mais, cette fois, il se pare d’or à trois reprises. Déjà sacré sur la descente et le combiné, le Tricolore a remis sur le slalom, où il aura fait la différence lors de la première manche.
A l’issue de celle-ci, le Français possédait déjà plus de deux secondes d’avance sur son plus proche poursuivant et quasi trois secondes sur le Chinois Liang. Une marge considérable, presque une autoroute vers un nouveau sacre pour le skieur de Serre Chevalier Briançon, qui n’avait plus qu’à assurer. Le Tricolore se sera toutefois fait des frayeurs lors de la seconde manche, avec plusieurs appuis fortement marqués mais surtout quelques petites fautes pas si loin de le faire sortir. Malgré cela, malgré la fatigue accumulée par les cinq compétitions, il a tenu bon.

4e au pire dans ces Jeux

Dans son sillage, les autres Tricolores se sont montrés à leur avantage, à l’image de la belle 7e place de Jordan Broisin (+11’’09), régulier sur les deux manches. Tout le contraire d’Oscar Burnham, passée à côté de sa première avant de réagir pour prendre la 16e place (+16’’69), juste devant Jules Segers qui réussit le petit exploit de finir 17e (+16’’97) en ayant pris la 17e place des deux manches. Manoël Bourdenx termine lui 20e (+21’’30).

Jordan Broisin, lors du slalom catégorie debout des Paralympiques 2022

Crédit: Getty Images

Avec ce 3e titre, Arthur Bauchet offre ainsi à l’équipe de France sa 12e médaille, la 7e en or et conclut des Jeux de Pékin absolument exceptionnels sur un plan personnel. En cinq épreuves, le Tricolore aura gagné trois fois et sera monté sur le podium à quatre reprises. Et la seule fois où il aura manqué le podium, il aura fini... 4e. On vous a dit qu’il aimait le chiffre 4 ?
Jeux Paralympiques
La Chine reine à domicile, la France encore au pied du podium : le tableau des médailles final
13/03/2022 À 10:58
Jeux Paralympiques
De zéro à héros, l'étonnante percée des Chinois
13/03/2022 À 10:25