Historique

Saviez-vous que le terme "hockey" vient d'un mot français, "hocquet", qui désignait une crosse ? Pratiqué par les Hollandais dès le XVIe siècle, le hockey sur glace a été exporté par les Britanniques en Amérique du Nord, où il a rapidement conquis ses galons de sport national. Les premières règles officielles voient le jour en 1879, avec les premières compétitions internationales.

Jeux Olympiques
Les Bleus privés de Jeux sur le fil
04/09/2016 À 15:29

Le hockey sur glace partage avec le patinage artistique la particularité d'avoir été introduit dans le programme olympique dès 1920, à Anvers, lors des Jeux... d'été ! Quatre ans plus tard, la création des Jeux d'hiver, à Chamonix, donnera aux hockeyeurs un écrin olympique un peu plus adapté. Mais il faudra attendre 1998, et les JO de Nagano, pour voir le hockey féminin faire son apparition aux Jeux.

Compétitons

Le hockey sur glace oppose, sur une patinoire de 61 m sur 30 m, deux équipes de six joueurs. Ces équipes sont généralement composées d'un gardien de but (équipé de protections spéciales, d'une crosse et d'une "mitaine", un gant énorme, pour intercepter le palet sur les tirs adverses) et de cinq joueurs de champ.

Mais cette composition peut varier au cours du match : le gardien de but peut être remplacé par un joueur de champ lors des phases d'attaque (lorsque l'équipe a le contrôle du palet), aux risques et périls de l'équipe concernée, bien sûr. Les équipes peuvent également se retrouver en infériorité numérique du fait du système de pénalités, similaire à celui du handball : une faute peut être passible de deux minutes de suspension (ou "prison").

L'objectif de chaque équipe est de marquer des buts, en faisant pénétrer le palet dans les filets adverses. Les joueurs sont libres de se déplacer où ils veulent sur le terrain, y compris dans la zone située derrière les buts.

Le hockey étant un sport de contact, comme le football américain, les chocs sont nombreux, notamment lors de situations appelées "mises en échec" : elles consistent à bloquer un adversaire le long de la balustrade de plexiglas qui délimite la patinoire.

Les tamponnades sont parfois rudes, mais les bagarres, si fréquentes dans les matches de NHL (le championnat nord-américain), sont strictement interdites par le règlement olympique. Le simple fait de quitter son casque ou ses gants sur la patinoire peut être puni par un renvoi pur et simple aux vestiaires.

Une partie de hockey se dispute en trois tiers-temps de 20 minutes chacun, séparés par des pauses de 15 minutes. En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, et dans les matches à élimination directe, une prolongation de 20 minutes est disputée. L'équipe qui marque la première est alors désignée vainqueur (c'est le principe du "but en or").

En cas d'égalité à la fin de cette prolongation, une séance de tirs au but est disputée pour désigner le vainqueur. Ce ne sont pas tout à fait des penalties comme au football, mais des face-à-face entre gardien et tireur : le tireur prend son élan depuis le milieu de la patinoire et peut tromper le gardien en tirant de loin ou en venant le battre de près.

Sotchi 2014 : Le calendrier complet du tournoi de Hockey sur glace.

Médailles de Vancouver 2010 :

MESSIEURS : Or: Canada, Argent: Etats-Unis, Bronze: Finlande

DAMES : Or: Canada, Argent: Etats-Unis, Bronze: Finlande

Jeux Olympiques
La NHL menace de ne plus envoyer ses joueurs aux JO
31/05/2016 À 05:25
Jeux Olympiques
Dopage : Bäckström retire son appel, l'affaire est close
15/01/2015 À 17:56