AFP

Le hockey sport majeur des Jeux d’Hiver, encore mineur en France, mais prêt à y grandir ?

Le hockey, sport encore mineur en France, mais prêt à y grandir ?
Par Eurosport

Le 22/02/2014 à 23:56Mis à jour Le 22/02/2014 à 23:57

Absente à Sotchi, l'équipe de France de hockey peine à s'installer dans le concert international. mais l'avenir n'est peut-être si morose...

Pour la troisième fois consécutive donc, les hockeyeurs français ont regardé la compétition olympique à la télé et, du coup, celle-ci est passée plutôt inaperçue dans l’Hexagone. Malgré un USA-Russie explosif du premier tour. Et jusqu’à cette finale, assez logique, Canada-Suède de ce dimanche.

La Russie avait pourtant mis tout en œuvre pour remporter "ses" Jeux, elle qui n’y a plus cueilli d’or en hockey depuis l’époque soviétique, quand l’URSS dominait sans partage la discipline. Vladimir Poutine, qui n’avait pas hésité à venir croiser la crosse avec ses troupes, avant le début des hostilités, pour les exhorter à la victoire et montrer toute l’importance qu’il attachait à leur succès, avait fait de l’or un objectif majeur. Un enjeu national, parfaitement relayé par une population entichée de ce sport lorsqu’il la concerne directement et prompte à faire jouer la fibre patriotique jusqu’à des accès de nationalisme parfois débordants…

2017-2018, la double perspective

Donc, quand la Finlande élimina plutôt facilement, dès les quarts de finale, la sélection de la star nationale, Alexandre Ovechkin, la passion et la fièvre sont retombées, l’ambiance s’effondra de deux crans. Les billets n’ont plus trouvé preneurs au marché noir. La grande patinoire Bolchoï connut quelques vides dans ses travées. Les oriflammes étaient rangés. La déception finalement vite ravalée. Et l’indifférence ne fut pas loin de gagner… Un comble pour un des sports de base - et dans une de ses bases - des Jeux d’Hiver.

Ces quarts de finale avaient pourtant mis en exergue une évidence : là où, auparavant, les sept nations majeures (Suède, Canada, Russie, Finlande, Etats-Unis, République tchèque et Slovaquie) se retrouvaient systématiquement entre elles, laissant le huitième strapontin au plus méritant du moment, la nouvelle donne marque un net resserrement des valeurs. La Slovaquie fut la première victime de ce brassage et de cette instabilité naissante. Et c’est ainsi que non seulement la Slovénie mais aussi la Lettonie avaient trouvé place dans le grand huit. La Lettonie, pourtant battue par la France il y a un an chez elle dans un match décisif pour la présence à Sotchi. Mais le Kazakhstan était malheureusement passé par là…

Les Français souffrent bien sûr de leur faible présence en NHL, le plus grand championnat de la planète, même si les meilleurs d’entre eux occupent souvent des postes clés dans les grosses ligues européennes. Et des insuffisances d’une Ligue Magnus, la compétition nationale, toujours entre deux eaux, qui remplit de petites patinoires, passe peu à la télé et ne possède pas assez de clubs dans les grandes agglomérations pour élargir son audience et ses recettes.

Malgré ce déficit de moyens, la qualité de la formation et l’attractivité que ce sport à la fois technique et physique exerce sur la jeunesse, les Bleus renouvellent assez leurs cadres pour se maintenir en Championnat du monde Elite, s’offrir quelques jolies surprises (comme lorsqu’ils avaient battu la Russie en mai dernier) et viser les neuf premiers rangs mondiaux (ils sont actuellement classés 13ème nation) pour aller directement aux JO sans passer par de crispantes, et finalement désolantes, éliminatoires…

Leur prochain rendez-vous important est fixé aux Mondiaux de Minsk (Biélorussie), en mai prochain. En attendant ceux que la France et l’Allemagne organiseront conjointement, en 2017, juste avant l’échéance de PyeongChang. De quoi ouvrir une perspective pour que ce sport de grande tradition olympique, dont la France fut une des nations fondatrices, revienne au premier plan chez nous.

Trois chiffres pour comprendre

5 – Cinquième aux JO 1928, sixième aux Mondiaux 1930 : c’est avant-guerre que la France obtint ses meilleurs résultats internationaux. Avec un titre de Championne d’Europe en… 1924 !

8 – Avec huit titres avant cette édition 2014, c’est le Canada qui détient le record de médailles d’or aux JO en hockey sur glace, devant l’URSS (7), les USA et la Suède (2). Rappelons que le hockey féminin a fait son apparition au programme des Jeux de 1998 à Nagano.

1920 – Le premier tournoi olympique de hockey eut lieu aux Jeux… d’Eté d’Anvers, en 1920. Tout comme le patinage artistique, ce sport de glace intégra ensuite, à partir de 1924 et leur création, les Jeux d’Hiver.

0
0