Getty Images

Hockey dames : les Etats-Unis tiennent leur revanche sur le Canada et prennent l'or

Le Canada était invaincu depuis 24 matches aux Jeux... et les Etats-Unis sont passés par là
Par AFP

Le 22/02/2018 à 08:31Mis à jour Le 22/02/2018 à 09:31

Les Américaines ont pris jeudi leur revanche sur leurs voisines canadiennes qui les ont si souvent tourmentées: elles ont enfin brisé la malédiction et remporté la médaille d'or du tournoi de hockey sur glace en s'imposant 3-2 aux tirs au but dans la finale des Jeux de Pyeongchang. Les Canadiennes avaient remporté les quatre derniers titres olympiques.

Elles avaient été les premières championnes olympiques de hockey sur glace, il y a 20 ans à Nagano. Jeudi, les Américaines ont repris un titre qui depuis tombait invariablement dans l'escarcelle de leurs meilleures rivales, leurs voisines canadiennes, qu'elles ont cette fois dominées aux tirs au but (3-2). On sentait l'équipe des États-Unis enfin prête à mettre fin à cette malédiction olympique, elles qui avaient perdu en prolongation la finale il y a quatre ans à Sotchi avec un scénario particulièrement cruel.

Ce revers a semblé marquer un tournant pour les Américaines, qui ont depuis remporté trois titres consécutifs de championnes du monde et arrivaient décomplexées à Pyeongchang. Toutefois, les Canadiennes faisaient renaître une pointe de doute en remportant leur confrontation en phase de poules (2-1) dans une rencontre engagée, marquée par une grosse échauffourée en fin de partie.

La tension est en effet toujours présente entre ces deux nations qui se sont affrontées dans cinq des six finales olympiques depuis l'apparition de la discipline aux JO en 1998. Outre les Nord-Américaines, seule la Suède a réussi à atteindre une finale olympique, à Turin en 2006, battant les Etats-Unis en demi-finale. Jeudi, les Américaines marquaient les premières par Hilary Knight en toute fin de première période (20e). Mais les Canadiennes, qui surfaient sur une vague impressionnante de 24 victoires consécutives aux JO, reprenaient l'avantage en moins de cinq minutes par Haley Irwin (22e) et Marie-Philip Poulin (2-1, 27e).

Les soeurs Lamoureux

Les jumelles Monique et Jocelyne Lamoureux entraient alors en scène. Les deux attaquantes américaines, qui pour l'anecdote avaient des grands-parents... canadiens, se sont montrées décisives pour les États-Unis dans cette finale. C'est tout d'abord Monique qui profitait d'un mauvais changement de ligne canadien pour aller égaliser en échappée (54e) et permettre aux États-Unis de décrocher la prolongation.

Là, les Américaines dominaient mais ne parvenaient pas à battre Shannon Szabados, l'excellente gardienne canadienne, tellement talentueuse qu'elle a évolué plusieurs saisons dans un championnat professionnel masculin. Son alter ego Maddie Rooney n'était pas en reste et réalisait aussi un arrêt décisif dans les dernières secondes de la prolongation.

La finale du tournoi olympique entre les Etats-Unis et le Canada

La finale du tournoi olympique entre les Etats-Unis et le CanadaGetty Images

Les deux équipes devaient en passer par les tirs au but pour se départager et c'est Jocelyne Lamoureux qui inscrivait le but vainqueur, avant un dernier arrêt de Rooney qui mettait enfin un terme à 20 ans de disette olympique. Un titre qui fera aussi un peu passer la pilule de l'élimination prématurée des garçons la veille par la République tchèque...

Les Finlandaises avaient de leur côté remporté la médaille de bronze mercredi en battant les athlètes olympiques de Russie (3-2) dans la petite finale, ce qui fait que le podium chez les dames est exactement le même que celui de Nagano en 1998. Un podium sur lequel figurait déjà la Finlandaise Riikka Nieminen, 44 ans, deux fois bronzée aux JO à 20 ans d'intervalle !

0
0