Simon Pagenaud (Penkse), vainqueur de la mythique course en 2019, et Sébastien Bourdais (AJ Foyt) partiront respectivement en 26e et 27e positions, dimanche prochain au 500 Miles d'Indianapolis, après la première séance de qualification durant laquelle ils ont manqué de vitesse, samedi.
Comme de coutûme, ces qualifications se déroulent sur deux jours. Dimanche, les neuf pilotes les plus rapides disputeront le "Fast 9" pour tenter d'obtenir la pole position et déterminera donc les trois premières lignes de départ sur la grille. Contrairement au Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi), leader au championnat IndyCar et qui a été le plus rapide sur l'ovale samedi, Pagenaud et Bourdais ont été à la peine.
La quête d'un sacre sera d'autant plus compliquée dans une semaine, que, comme l'an passé, ce sont les bolides à moteur Honda qui ont été les plus performants aux essais. Ce dont ont profité, outre Dixon, Colton Herta (2e, Andretti), Tony Kanaan (3e, Chip Gagnassi), Helio Castroneves (6e, Meyer Shank), Alex Palou (7e, Chip Gagnassi) et Ryan Hunter-Reay (8e, Andretti) et Marcus Ericsson (9e, Chip Ganassi).
Indycar
Deuxième, Grosjean aurait pu viser plus sans un accident
10/04/2022 À 22:59
Les deux seuls pilotes roulant avec Chevrolet à s'être qualifiés en "Fast 9" sont Ed Carpenter (4e) et Rinus VeeKay (5e), tous deux chez Ed Carpenter Racing. A noter enfin que le Japonais, tenant du titre, Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan) partira lui en 15e position.
Indycar
En plein crise d'approvisionnement, l'arrivée des moteurs hybrides repoussée à 2024
03/03/2022 À 18:08
Indycar
Grosjean : "Sur ovale, je dois tout apprendre"
07/10/2021 À 07:45