IRC Series

Al-Attiyah contrôle

Al-Attiyah contrôle
Par Eurosport

Le 05/11/2010 à 11:57Mis à jour Le 05/11/2010 à 12:06

En tête depuis la super spéciale disputée jeudi soir, Nasser Al-Attiyah (Ford Fiesta) maintient sa position de pointe après la première boucle matinale du Rallye de Chypre, vendredi. Deuxième Martin Prokop (Ford Fiesta) est relégué à une vingtaine de secondes.

La bataille en tête du rallye de Chypre fait rage depuis vendredi matin. Parti en première position sur la route, Nasser Al-Attiyah (Ford Fiesta) est parvenu à conserver l'avantage sur ses rivaux. En l'absence des pilotes Skoda Hanninen et Kopecky et du pilote Peugeot Meeke, le plus dangereux adversaire du Qatari s'appelle Martin Prokop (Ford Fiesta).

Le Tchèque a signé deux des trois temps scratches de la matinée dans Kalavasos 1 (ES2) et Lythrodontas 1 (ES3) pour revenir à moins de 19,2 secondes du leader, auteur du scratch dans Agioi Vavatsinias 1 (ES4). Prokop cravache fort pour reprendre du temps après avoir reçu une pénalité. Jeudi soir, il a été victime d'un bris d'arbre de transmission dans la super spéciale et ses mécaniciens n'ont pas réussi à réparer dans les 10 minutes imparties à l'assistance. Résultat : deux minutes de retard et 20 secondes de pénalité. "Ça s'est produit après un saut, expliquait Prokop, jeudi soir. Mais le rallye est difficile et c'est le genre de problèmes qui peut arriver. Il y a encore un long chemin à parcourir."

Prokop n'était pas le seul à connaître des problèmes. Andreas Mikkelsen (Ford Fiesta) a ainsi été contraint à l'abandon avant le début de l'ES2, victime d'un problème moteur en liaison. Bryan Bouffier (Peugeot 207) a également été obligé de s'arrêter dans Kalavasos 1 pour réparer sa suspension avant droite. "J'ai heurté une grosse pierre, expliquait le Français qui venait de concéder 25 minutes. Nous avons fait de notre mieux pour réparer mais la voiture ne roule plus en ligne."

Ces mésaventures n'ont pas fait que des malheureux. Et Roger Feghali (Ford Fiesta), Jaromir Tarabus (Ford Fiesta) et Roman Kresta (Mitsubishi Lancer), en ont profité pour se hisser respectivement aux 3e, 4e et 5e places au classement général. Malgré une pénalité d'une minute cinquante secondes pour avoir quitté lui aussi le parc d'assistance en retard, Franz Wittmann (Peugeot 207) complétait le top 6 à la mi-journée. Vendredi après-midi, les pilotes répèteront la boucle matinale avant de conclure par la super spéciale Lemesos.

0
0