Mikko Hirvonen (Ford Fiesta), vice-champion du monde WRC, menait le 78e Rallye Monte-Carlo, 1ère manche du Challenge intercontinental des rallyes (IRC), au terme des quatre premières épreuves spéciales disputées mercredi en Ardèche. "Ça va pas mal. Je suis un peu surpris (d'être en tête). Je ne savais pas à quoi m'attendre, donc pour l'instant ça se passe plutôt bien", a dit le Finlandais avant de changer de pneus à Vals les Bains, au terme d'une première boucle, sur le coup de midi, lui ayant permis de justifier son statut mérité de numéro 2 mondial. "Je suis content de mon choix de pneus ce matin. Il y avait quelques endroits où les spectateurs avaient mis de la neige. Dans ces conditions délicates, mon expérience du Monte-Carlo compte, c'est sûr", a ajouté le rival le plus coriace de Sébastien Loeb, grand absent de ce Monte-Carlo qu'il a remporté cinq fois.
En l'absence du maestro alsacien, Sébastien Ogier (Peugeot 207), vainqueur l'an dernier sur le port de Monaco, a fait quasiment jeu égal avec Hirvonen, signant deux temps scratch (ES2, ES4) dans le brouillard et sur l'asphalte mouillé de la longue spéciale du jour, entre Saint-Pierreville et Antraigues (45 km). Seul problème, Ogier a perdu un temps précieux en faisant un tout-droit sur une plaque de neige déposée par des spectateurs inconscients. Il pointait mercredi soir à la 5e place, après 4 spéciales sur 15, à près de deux minutes d'Hirvonen auteur du temps scratch à chaque passage dans Burzet-Lachamp Raphaël (ES1 et ES3, 27 km).
Quels pneus choisir ?
Rallye Monte Carlo
Etape 1 : déclarations
20/01/2010 À 19:59
Autre candidat déclaré à la victoire, Stéphane Sarrazin, sur la 207 des concessionnaires Peugeot, venait de se hisser à la 2e place quand il a crevé un pneu lors d'une touchette dans l'ES4, puis il a perdu trois minutes pour changer de roue, ce qui l'a fait rétrograder à la 8e place. Toute la journée, les pilotes ont hésité sur les pneus à choisir, "slick", pluie, neige, retaillés ou non, pour tenir compte de la neige encore présente dans la montée de Burzet (ES1), à doses homéopathiques mais glissante, et de la pluie tombant sur Le Moulinon et Antraigues. A ce petit jeu, les pilotes Skoda ont connu des fortunes diverses: Jan Kopecky a tapé dans l'ES1, puis a continué, Juho Hanninen (3e) et Nicolas Vouilloz (4e) ont assuré l'essentiel, avec des positions d'attente avant les six épreuves spéciales de la 2e étape, jeudi en Haute-Loire.
Ogier et Sarrazin retardés, le Britannique Kris Meeke, champion IRC en titre, occupait la 2e place mercredi soir, à près de 42 secondes d'Hirvonen, en rentrant au parc d'assistance de Valence dans sa 207 aux couleurs de Peugeot UK. Logique, au terme d'une 1ère étape de pluie et de brouillard, une météo très british.
Rallye Monte Carlo
Bouffier, pilote mature
22/01/2011 À 13:00
Rallye Monte Carlo
Quesnel: "Bouffier fera l'IRC"
22/01/2011 À 10:56